Découvrez au Printemps de Bourges l'exposition visuelle et sonore dédiée à la liberté d'expression au travers de la collection de la discothèque de Radio France.

Le programme des conférences

de 14h30 à 15h30 au Carré d'Auron et animé par Vincent Berthe

MERCREDI 13 AVRIL «UN AIR DE LIBERTÉ ET QUELQUES VINYLES»

Dans le cadre de l’exposition du Printemps de Bourges, dédiée aux libertés au travers d’artistes, de grandes voix et de censures légendaires, partons à la rencontre de quelques-uns de ces disques mythiques.

  • Présentation de l’exposition.

INTERVENANTS :

Marc Maret (Radio France), Boris Vedel (Printemps de Bourges Crédit Mutuel),Didier Varrod (France Inter), Mathias Malzieu (artiste et commissaire de l’exposition), Marie-Claire Raymond (Le Berry républicain)

JEUDI 14 AVRIL «UNE CHANSON A CHANGÉ LE MONDE»

La musique populaire s’est toujours fait l’écho, de manière plus ou moins frontale, des tourments et soubresauts de son époque. Au point même de jouer parfois un rôle décisif sur les événements. Retour sur une bande son libératoire et universelle.

INTERVENANTS :

Didier Varrod (France Inter), Bigflo et Oli (artistes), Georgio (artiste),Bertrand Dicale (écrivain et journaliste), Francis Dordor (Les Inrocks)

VENDREDI 15 AVRIL «CULTURE ET CENSURE : PRIVÉ D’ANTENNE !»

Des chansons antimilitaristes ou anticléricales à celles qui titillent les bonnes moeurs ou appellent à la désobéis­sance civile, les exemples ne manquent pas et l’opposition qu’elles ont suscitée au gré des époques dit beaucoup de notre pays et de ses artistes. Une censure loin d’être caduque et qui s’exprime aujourd’hui de manière plus insidieuse…

INTERVENANTS :

Aurélie Sfez (auteur de 100 chansons censurées), GiedRé (artiste)Un représentant de la SACEM, Romain Couturier (Radio France)

SAMEDI 16 AVRIL «POURQUOI LA CULTURE FAIT-ELLE SI PEUR ?»

Rappel brutal et tragique de notre attachement à la culture et la liberté d’expression, les attentats de 2015 poussent à s’interroger sur les raisons pour lesquelles elles sont si souvent réprimées. Et pourquoi il est si impor­tant de les faire vivre. Comment expliquer que les arts aient toujours été la cible privilégiée de la violence ter­roriste comme du totalitarisme ?

INTERVENANTS :

Emily Loizeau (artiste), Manon Loizeau (grand reporter pour le prix Albert Londres),Christophe Deloire (Reporters Sans Frontières)

Allez plus loin

L'exposition Un air de liberté sur le site de France Inter

Le site du Printemps de Bourges

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.