40 ans... à vue de nez, puisqu'il est difficile de fixer précisément la date de la naissance du mouvement Punk.

L'exposition est actuellement visible dans le hall de la Maison de Radio France
L'exposition est actuellement visible dans le hall de la Maison de Radio France © Radio France / Anne Audigier

L'expression " punk " reste associée aujourd'hui à la fin des seventies du siècle dernier et est incarnée par des groupes tels les Sex Pistols, The Clash, The Damned, Stiff Little Fingers, Buzzcocks, The Saints, Ramones, Strychnine et Stalag en France, entre autres...

La Documentation de Radio France a plongé dans les archives discographiques de notre maison et concocté une exposition qui depuis quelques mois accompagne divers événements : 40 ans de No futur

Cette odyssée musicale débute par les origines du mouvement (Search and Destroy), revient sur l’épopée britannique (Anarchy in the UK), retrace l’histoire du punk en France et en Europe (Panik), explore le punk américain et mondial (Blank generation).

Cette exposition est visible jusqu'au 18 novembre prochain au 106 à Rouen, couplée avec une exposition de photographies de Sue Rynski, témoin de cette période courte et intense et l'effervescence qui l'accompagnait.

►►► ÉCOUTER | Popopop d'Antoine de Caunes avec Sue Rynski

Une sélection de pochettes donc, mais aussi des dessins du collectif Bazooka, des fanzines et des bulletins de dépôt d’œuvres de la Sacem avec un focus particulier sur la scène punk rouennaise, en partenariat avec la SACEM et avec la collaboration de Claude Levieux, grand collectionneur et activiste de la scène rock rouennaise, qui a confié quelques archives.

Pour aller + loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.