Découvrez l'expo consacrée au mouvement Punk proposée par la Discothèque de Radio France, en collaboration la Sacem, et présentée au Printemps de Bourges cette année.

Exposition PUNK ! 40 ans de No Futur
Exposition PUNK ! 40 ans de No Futur © Radio France

Frustration, parrain de l'exposition

"Punk: quand le fond dépasse la forme, ou quand le morveux turbulent insulte et piétine le rock souverain, avachi et endormi sur ses lauriers. Et ce, jusqu'à son plus beau réveil". *

Cheveu, parrain de l'exposition

« Il y a deux punks : le premier c’est celui qui vénère Saint Punk et qui déconne pas avec l’héritage. L’autre considère le tampon « punk » comme un laissez-passer qui donne le droit de se marrer en faisant. Faire sans savoir, à la maison, à la main, des trucs qui n’ont de sens que pour soi. C’est la garantie de faire du sincère, et c’est bien le moins qu’on puisse attendre de quelqu’un qui va nous prendre trois minute de notre temps. Trois minutes parce que le punk même libre reste entriste, trop fainéant pour partir de zéro ».

Punk ! : vaurien, voyou… Telle est la signification première de ce mot anglais qui, il y a quarante ans, est entré dans le vocabulaire commun du rock.

Né à New-York dans les années 1974-1976 dans un petit club du New-York downtown, le CBGB, le mouvement punk a ensuite gagné l’Europe, et le reste du monde.

Musique rude, rapide, textes politisés voir nihilistes, subversion, contestation de l’ordre établi, culture du « Do it yourself » (faites-le vous-même), telles sont les caractéristiques du mouvement punk.

Dans l’Angleterre, en crise de la fin des années 1970, ce mouvement musical et esthétique au fort contenu social deviendra extrêmement populaire.

La Documentation de Radio France avec la complicité des parrains de l’exposition, les groupes Frustation et Cheveu vous propose un voyage dans l’univers Punk aux travers de ses collections (disques, livres, articles de presse, magazines…), d’archives de la Sacem, de photographies des Clash et des Slits prisent par Julian Yewdall, d’affiches prêtées par Jean-Michel Tomé et de dessins du collectif Bazooka.

Cette odyssée musicale débute par les origines du mouvement (Search and Destroy), revient sur l’épopée britannique (Anarchy in the UK), retrace l’histoire du punk en France et en Europe (Panik), explore le punk américain et mondial (Blank generation) et s’achève par un panorama de la scène actuelle (Punk is not dead).

Un focus particulier célèbre les 10 ans du label Born Bad Records.

PROGRAMME DES CONFERENCES

Tables rondes, animées/pogotées par Eric Tandy :

Mercredi 19 avril 14h30 Carré d’Auron : _“40 ans de Punk”, a_vec Olivier et Lola de Pogo Car Crash Control, Gérard Pont, David Cosset (du collectif Belle Journée en Perspective).

Jeudi 20 avril 14h30 Carré d’Auron : “Fais le toi-même - DIY” , avec Fabrice de Cheveu, David de Frustration, Jean Baptiste Guillot (Born Bad Record), Stefff Gotkovski, Samuel Etienne (artiste et spécialiste du Fanzine).

Vendredi 21 avril 14h30 Carré d’Auron : “The Clash : un groupe qui a changé le monde ?” , avec Julian Yewdall (photographe signant l’affiche de l’exposition), Francis Dordor.

Samedi 22 avril 14h30 Carré d’Auron : “Le Punk hors musique”, avec Marsu, Jean-Vic Chapus de SoFilm et d’autres artistes invités par le Printemps de Bourges.

En collaboration avec la SACEM, Le Berry Républicain, La Ferarock, Society et Les Inrockuptibles.

PUNK au cinéma

Le cinéma d’art et d’essai de la Maison de la Culture de Bourges s’associe à ce cycle, et bouscule sa programmation pour proposer des films punks, sur les punks, présentés par des punks !

Toutes les séances à 4€.

A 10 minutes à pied de la place Séraucourt : 12 boulevard Clémenceau, 18000 Bourges.

Mercredi 19 avril 17h : DEGENERATION PUNK - Séance présentée par Gérard Pont et Pascal Robert (TBC), Réalisation Claude Santiago. France 1997, documentaire.

Jeudi 20 avril 17h : JE SUIS MORT MAIS J'AI DES AMIS - Séance présentée par Eric Tandy, Réalisation Guillaume Malandrin, Stéphane Malandrin. Sélection officielle César 2016.

Vendredi 21 avril 17h : RUDE BOY, Séance présentée par Julian Yewdall. Réalisation Jack Hazan, David Mingay. Angleterre 1980, documentaire. Avec Ray Gange, Joe Strummer, Paul Simonon…

Samedi 22 avril 17h : EAST PUNK MEMORIES, Séance présentée par Marsu et Eric Tandy. Réalisation Lucile Chaufour. France, Hongrie 2012, documentaire.

Du 19 au 25 avril : GIMME DANGER, Réalisation Jim Jarmusch. Sélection officielle, Festival de Cannes 2016. États-Unis 2016, documentaire. Avec Iggy Pop, Ron Asheton, Scott Asheton…

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.