Invité de l'émission Boomerang, pour sa carte blanche, Thomas Dutronc a proposé sa version de la chanson de Serge Gainsbourg extraite de "Percussions" son sixième album. Enregistré au mois d'octobre 1964, le titre sur le thème de la séparation lui a été inspiré par Mozart à qui il emprunte le titre "Les petits riens"

Thomas Dutronc chante Serge Gainsbourg
Thomas Dutronc chante Serge Gainsbourg © Getty / Foc Kan et Ulf Andersen

Avec Frenchy, il revisite, version jazz, des chansons françaises qui ont fait le tour du monde, et nous fait voyager de Claude François, à Daft Punk, en passant par Edith Piaf ou Air! Ecouter Ces petits riens, la chanson de Serge Gainsbourg reprise dans Boomerang par Thomas Dutronc : 

"Mieux vaut ne penser à rien que de pas penser du tout
Rien c'est déjà, rien c'est déjà beaucoup
On se souvient de rien et puisqu'on oublie tout
Rien c'est bien mieux que tout
Mieux vaut ne penser à rien que de pas penser à vous
Ça ne me vaut rien, ça ne me vaut rien du tout
Mais comme si de rien était je pense à tout

Ces petits riens qui me venaient de vous
Si c'était trois fois rien, trois fois rien entre nous
Evidemment ça ne fait pas beaucoup
Ce sont ces petits riens que j'ai mis bout à bout
Ces petits riens qui me venaient de vous
Mieux vaut pleurer de rien que de rire de tout
Pleurer pour un rien c'est déjà beaucoup

Mais vous, vous n'avez rien dans le cœur déjà vous
Je vous envie, je vous en veux, beaucoup
Ce sont ces petits riens qui me venaient de vous
Les voulez vous tenez que voulez vous
Moi je ne veux pour rien au monde plus rien de vous"

Une chanson de Serge Gainsbourg

ECOUTER | Boomerang avec Thomas Dutronc

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.