Parmi les curiosités vinyliques jalousement conservées à la discothèque de Radio France, on trouve ce 45-tours hors-commerce datant de 1974 qui regroupe les discours des sept directeurs qui se sont succédé à la tête de la R.T.F., de 1957 à 1973.

La pochette recto est ironiquement présentée sous la forme d’un faire-part de décès et arbore le logo déstructuré de l’ORTF.

Directeurs de l'O.R.T.F.
Directeurs de l'O.R.T.F. © Radio France / Radio France

Ces discours permettent de suivre l’évolution de la situation de la radio et de la télévision en France, administrées pour longtemps encore sous l’autorité de l’État (jusqu’en 1981).

Par l’ordonnance du 4 février 1959, la R.T.F a cessé d’être une administration lourde pour devenir un « établissement public de l’État à caractère industriel et commercial », en clair, au statut approprié à ses fonctions.

Le 28 mars 1959, le directeur de la R.T.F., Christian Chavanon, fait le point sur la construction en cours de la maison de la radio qui devra, à terme, remédier à la dispersion des moyens de production dans tout Paris.

Ce même Chavanon se fait l’avocat intransigeant du monopole de la R.T.F. et se montre même très menaçant avec quiconque serait tenté de toucher à ce monopole sacré.

Hors-frontières, Radio Luxembourg, Radio Andorre, Radio Monte-Carlo et Europe N°1 n’ont qu’à bien se tenir !

Par la loi du 27 juin 1964, la R.T.F. fait place à l’O.R.T.F. qui regroupe, entre autres organismes, la radio et la télévision d’État. A la question d’un journaliste sur l’éventualité pour l’État de céder au moins une chaîne nationale au capital privé, le nouveau directeur Jacques-Bernard Dupont répond fermement par ces mots savoureux (…22 ans avant la privatisation de TF1 !) :

Radio France n’a pas attendu que se développent les sociétés de production audiovisuelles pour produire elle-même ses propres richesses sonores. C’est au sein même de la maison ronde qu’elle déniche les matériaux sonores dont elle a besoin pour illustrer ses émissions de radio et en particulier les feuilletons friands en matière de bruitages.

Ainsi trouve-t-on, à la discothèque de Radio France des 33-tours de « bruitages techniques » autoproduits.

Par exemple, une collection en 15 volumes de bruitages automobiles. Chaque disque dissèque tout l’assortiment sonore d’un modèle. Ici celui d’une 403 Peugeot : ambiance intérieure, démarrage, manœuvres, arrêt...

Bruitages Techniques - 403 Peugeot
Bruitages Techniques - 403 Peugeot © Radio France / Radio France

Les autres volumes sont consacrés à la 2CV Citroën, à la Simca 1000, à la Jeep… et même à la Cadillac année 1918 !

Plus cocasse, ce disque entièrement consacré au « self-service de la maison de l’O.R.T.F. ». Avec en face A « La distribution des plats », et en face B « L’ambiance de la salle pendant le repas ».

L’habitué du self-service de Radio France d’aujourd’hui ne doit pas trouver une grande différence avec celle qui règne aujourd’hui, 50 ans plus tard…

Bruitages Techniques - Self-Service
Bruitages Techniques - Self-Service © Radio France / Radio France

En 1970, l’O.R.T.F. édite un double 33-tours qui résume treize ans d’histoire spatiale, « Radio-terre : de Spoutnik I à l’odyssée d’Apollo XIII », présenté par Roland Dhordain, alors directeur de la radiodiffusion.

Radio-Terre
Radio-Terre © Radio France / Radio France

Ce double disque réunit une collection d’archives sonores que recèle la phonothèque de l’O.R.T.F.

On ne résiste pas à l’envie de vous proposer cet extrait : le compte à rebours de la sonde interplanétaire américaine Pioneer 1 tel qu’il fut entendu par les auditeurs de France 1 (pas encore France Inter) le 11 octobre 1958, égrené avec suspens …et poésie.

Pour terminer, cet ancien indicatif de l’émission « Inter en fête » (de Jean Bardin en 1973) qui préfigure le week-end anniversaire qui vous (et nous) attend, vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 décembre 2013 sur France Inter. Nous pourrions faire nôtres les paroles joyeuses de cette chanson :

« Inter en fête dès que vient le samedi, tous nos amis réunis sont là pour rire et chanter,

Inter en fête, venez tous au rendez-vous car c’est chez vous qu’Inter est arrivée ».

Et n’oubliez surtout pas, quand la chanson vous y invite, de frapper dans vos mains !

Inter En Fête
Inter En Fête © Radio France / Radio France

Merci à Romain Couturier de la discothèque de Radio France pour sa précieuse collaboration.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.