Vous ne le saviez peut-être pas, mais le rappeur qui a obtenu la condamnation de Katy Perry pour plagiat, Marcus Gray, est un rappeur chrétien et tient beaucoup à son engagement religieux. Dans l'histoire de la musique populaire, toutes les tendances ont eu leurs chanteurs chrétiens.

Le rappeur Marcus Gray, alias Flame
Le rappeur Marcus Gray, alias Flame © Getty / .

L'affaire du plagiat d'une chanson rap par Katy Perry remet le rap chrétien sur le devant de la scène. Marcus Gray, dit Flame, était tombé dans la drogue et la criminalité avant d’avoir une révélation. Le rap et le succès l’ont sauvé.

Dans l'affaire qui l'a opposé à la pop-star, il a notamment argué que le clip de Dark Horse avec Katy Perry, empruntait des rythmes à sa chanson Joyful Noise, et utilisait des images associées à la sorcellerie, heurtant ses convictions religieuses. Dans Joyful Noise, Flame chante la résurrection de Jésus, héritier de Dieu. 

Pour ceux qui voudraient vérifier qu'au-delà du respect de tous les codes du rap, Flame chante bien la gloire de Dieu, voici la version avec les paroles. 

Depuis 1928 et l'invention du gospel, à partir d'une musique de blues, les chrétiens n'ont cessé de s'emparer des musiques populaires pour chanter leurs convictions. 

En ce moment, c'est le rap qui emporte tous les suffrages. Si les catholiques les plus radicaux demandent aujourd'hui aux jeunes des quartiers de s'éloigner du rap et du rap chrétien, c'est bien parce que le rap s'est immiscé dans le quotidien musical de tous, quelle que soit sa classe sociale. Cet été, le groupe fondé par François et David Furtade en France (et désormais en Suisse), Leader Vocal - 'Le Patriarche', sort un nouvel album, dont le titre est sans équivoque, Terre Promise

De son côté, la communauté chrétienne du Chemin Neuf à Sablonceaux espère surfer sur la notoriété du rappeur marseillais, d'origine algérienne, l'Algerino. Son clip Il est où ? a fait 62 millions de vues sur Youtube. Dans cette chanson, il s'interroge : "il est où ? l'Algé". La réponse est : "à Alger, Casa, Dubaï, Marrakech". Le chanteur, à la banane héritée de Presley, est commandant d'un avion, en voyage vers des destinations de rêve, tout en continuant à gagner de l'argent. Dans la parodie des jeunes chrétiens de Sablonceaux, la musique est la même, mais il s'agit d'aller à la messe tous les dimanches, d'aller à 'confesse', comme disait Brassens, parce que, chantent-ils, "Jésus me relève à chaque fois que je m'abaisse". 

Ne quittons pas le rap sans être passer par El Nino, alias Nino Bolangi, éducateur à Aulnay-sous-bois. Avec l'association Golgotha Music, il a emmené les adolescents des quartiers, après les émeutes de 2005, sur les chemins du rap et de Jésus. C’est avec eux qu’il a réalisé l’hymne du diocèse de Saint-Denis, 93 rue de la miséricorde.

Avant le rap, d'autres genres musicaux ont inspiré les chrétiens, et même les curés. Il y a quelques années Les Prêtres, ont vendu quelques 2 millions d'albums en reprenant des chansons de Céline Dion ou Grégory Lemarchal. 

Dans les années 80, aux États-Unis, c'est le hip-hop qui s'affirmait comme nouvelle tendance. Les groupes chrétiens se sont constitués assez vite, dès le début des années 80. Ainsi sont apparus des artistes comme dc Talk, souvent récompensé dans les années 90 comme meilleur artiste rap de l'année. Il co-fonde d'ailleurs le premier label hip-hop chrétien. 

De John Lennon à Cliff Richards

Dans les milieux protestants ou puritains, on a beaucoup décrié le rock'n'roll. Là, c'était vraiment la musique du diable. Trop de sexe dans les textes, les valeurs chrétiennes ne semblaient pas être solubles dans le rock. John Lennon, fort du succès des Beatles, est venu mettre de l'huile sur le feu sacré, en expliquant que le christianisme était en train de mourir.  

Certains ne l'ont pas entendu de cette oreille, et ont commencé à monter des groupes de rock chrétien. En 1966, c'est l'artiste britannique Cliff Richards, qui a sa révélation mystique. Le célèbre chanteur n'hésitait pas à mettre en avant ses croyances lors de ses concerts. Dans les années 1990, encore plus hardi que Les Prêtres, mais avec une orchestration douteuse, il chante carrément la prière du Notre-Père. Cela reste "un navet" dans la carrière du chanteur aux 13 premières places au hit-parade en 40 ans.

Finalement, même le métal chrétien et la musique punk se sont répandus dans les milieux chrétiens. On aurait pu signaler l'existence de cantiques funk, car il n'y avait aucune raison que les fans de Dieu n'empruntent pas toutes les voies, ni les voix, de la musique. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.