Crossroads Highway 61 et 49, Clarksdale, Mississippi, USA
Crossroads Highway 61 et 49, Clarksdale, Mississippi, USA © Martyn Goddard/Corbis

Et si vous donniez vôtre âme au diable contre un talent particulier. C'est la légende du blues man Robert Johnson racontée par André Manoukian dans Les routes de la musique .

La carrière de Robert Johnson fut courte, mais elle fut suffisament longue pour marquer l'histoire de la musique et les guitaristes des générations à venir. Parmi ces futurs grands qui ont pris Robert Johnson en modéle : Eric Clapton, Keith Richards, Jimmy Page, Brian Jones, Bob Dylan ,... Il est unaniment considéré comme un des meilleurs guitariste de tout les temps et il a légué des morceaux comme Sweet Home Chicago , Love in Vain ou encore Crossroads ...

C'est justement à la croisée des chemins, et alors que celui qui rêvait de devenir un grand bluesman c'est endormi sous un arbre, qu'il raconte avoir fait la rencontre qui changera sa vie : le diable en personne.

Robert Johnson, né en 1911 dans l'état du Mississippi, maniait aussi de l'harmonica. C'est parce qu'il ne voulait pas d'une vie de paysan qu'il se lance dans la musique, sillonant les routes de l'état pour faire carrière. Il ne commença à enregistrer ses morceaux uniquement les trois dernière années de sa carrière.

il meurt dans des circonstances mystérieuses, probablement empoisonné à l'issue d'un concert. Sa mort pose une autre légende. Il est le premier à entrer dans le club des 27, ce club d'artistes maudits qui ne passeront pas la 27e année : Amy Winehouse, Janis Joplin, Jim Morrisson, Kurt Cobain, Jimi Hendrix et Brian Jones.

Un des épisodes de la séries Supernatural lui rend hommage dans l'épisode 8 de la saison 2.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.