Depuis une décennie, ce guitariste et chanteur d’origine camerounaise raconte le quotidien troublé de son continent natal avec une poésie farouche, proche de celle qui habitait Charlie Patton, Son House ou Robert Johnson dans le Vieux Sud de la Dépression.Habité par la musique de sa langue natale, le bamiléké, Tchakounté possède le pouvoir de toucher au plus profond ceux qui l’écoutent en appuyant ses narrations musicales sur son expérience personnelle .

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.