Cette année le festival est le reflet d'une programmation plurielle avec du réggae, de l'electro, du blues, du funk pour un long week-end sous le soleil.

Quelques artistes :

Le 23 mai

Ajeya - Rock alternatif | La Réunion Ajeya a plus d’un atout pour gagner la bataille : une voix déchirante et groovy, un phrasé dubstep et une énergie quasi animale qui imposent son univers quelque part entre grunge, dub, métal et hip hop.Tricodpo - Chanson créole | La Réunion Erick Lebeau fait chanter le verbe créole avec finesse et poésie. Contrebasse, accordéon, trompette, guitare et percus accompagnent efficacement ce chansonnier meneur de show. Avec Tricodpo, le mot « variété » revêt son sens le plus noble, sans se prendre au sérieux.Tamikrest - Blues | Mali Les jeunes touaregs pacifistes de Tamikrest habillent leurs souffrances de poésie. Faisant chanter les dunes, entre blues du désert et rock occidental, ces héritiers de Tinariwen s’imposent depuis 2009 comme l’un des meilleurs groupes de blues du Sahara.-M- Pop rock | France Le M nouveau a changé de look. Et pas seulement. Le quadra pense avoir franchi un cap avec Îl, composé en partie chez nous. Un disque intense, pensé comme un film… d’amour, forcément. Encore !

Le 24 mai

Maya kamaty Folk créole | La Réunion Lauréate des prix Alain Peters et Musiques de l’océan Indien l’an dernier, Maya Kamaty planche sur son premier album : une variété créole fraîche et entraînante.Findlay - Rock | Grande-Bretagne On en connaît qui vont tomber amoureux. Incandescente et mutine, la jeune Anglaise enflamme le public d’un rock à la fois viril et furieusement sexy. Ressors les docs coquées : son « Off & on » nerveux file sérieusement la bougeotte.Fabrice Legros - Jazz-maloya | La Réunion Sa voix bluesy posée sur une musique métisse, entre maloya, séga, musiques du monde, jazz et variété, charme le public tout autant que sa discrétion et ses talents de guitariste auteur-compositeur.Coely - Hip hop | Belgique « Reine des festivals » de l’année en Belgique. La jeune artiste d’origine congolaise a déjà fait les premières parties de Snoop Dogg et l’after de Kanye West à Amsterdam..Du bon hip-hop à danser. «Raah »!Zulu Séga - Mélanzé | Ile Maurice Il a participé deux fois au Sakifo avec le groupe Blakmenbluz. Zulu navigue en solo et manie plutôt bien la barre. Son premier single « la métisse » devient rapidement un tube à Maurice et son premier album la meilleure vente de l’année 2013.Smokey Joe and the kid - Electro hip-hop swing | France Prêts pour une jam session atemporelle ? Smokey Joe & the kid mêlent hip hop et électro avec le groove et le swing des années 30, le tout réinterprété en live au scratch et à la MPC.

Le 25 mai

Loryzine - Maloya | Réunion Ils se sont rencontrés dans des « servis kabaré », cérémonies d’hommage aux ancêtres. Ensemble, Luciano Robert et ses dalons inventent un maloya moderne et énergique, baladant ses rythmes du côté du kuduro, du dance-hall ou du coupé-décalé.Warfield lindigo - Métaloya | Réunion Et ils inventèrent le métaloya ! Un beau bébé, fruit de l’union de deux monstres d’énergie brute. D’un côté Lindigo, maîtres d’un maloya puissant. De l’autre Warfield, des métalleux qui en imposent. La Réunion est heureuse d’annoncer la naissance d’un ovni musical entre roulèrs puissants et guitares saturées.kassav - Zouk | Antilles Le zouk s’exporte depuis près de 30 ans. Et Kassav est toujours là, totalisant plus de 5 millions d’albums vendus depuis leurs débuts et livrant l’an dernier un nouvel album. Le groupe antillais y renoue avec le style de ses débuts.Zanmari Bare - Maloya | Réunion Héritier revendiqué de Danyél Waro, Zanmari Baré signe un maloya fonnkèr moins vindicatif que son aîné. Sa complainte voyage dans l’intime, portée par une certaine mélancolie. Et derrière cette voix saisissante, c’est la fragilité qui émeut.Ti Rat et Rouge reggae - Reggae | Réunion C’est un des groupes phares de la scène reggae réunionnaise. Rouge Reggae transmet les good vibes en famille, autour de son sincère et énergique leader, Ti Rat.KARL hunGUS DJ–rare groove | Réunion Résident du Sakifo depuis trois ans, Karl Hungus fait groover les dancefloors de la Réunion depuis 2011. Dénicheurs de pépites soul, funk, rythm’n’blues ou encore hip-hop old school, l’ancien résident du Marula Café, club de musique noire réputé de Barcelone, distille un black power ultra festif.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.