C'est une cassette audio qui réécrit une partie de l'histoire des Beatles : un enregistrement capté juste après l'enregistrement de l'album "Abbey Road" dans lequel les musiciens commencent à plancher sur... leur prochain album. La légende des Beatles dit pourtant qu'ils savaient que cet album serait l'ultime.

Les Beatles, ici en 1966, à l'époque de "Revolver" et "Sergent Pepper"
Les Beatles, ici en 1966, à l'époque de "Revolver" et "Sergent Pepper" © AFP / JIJI PRESS

"Abbey Road", un album cinquantenaire, un disque qui a tout pour figurer dans la légende des Beatles comme leur ultime album et leur sommet, comme s'ils avaient préparé leurs adieux en offrant au monde de la musique un chef-d'œuvre : un titre de travail "Everest", titre idéal pour le sommet d'une carrière, une pochette qui les représente tournant le dos à leur studio, une face B prenant la forme d'un medley magistral s'achevant sur un "The End" endiablé. Tout, y compris dans la chronologie du groupe (ils enregistrent "The End" le 20 août 1969, c'est la dernière fois qu'ils jouent ensemble), porte à croire que les Beatles ont anticipé leur mort collective.

Et pourtant... Cinquante ans après, cette théorie évoquée à de nombreuses reprises dans les biographies du groupe est remise en question. L'historien Mark Lewisohn a révélé au quotidien anglais The Guardian un enregistrement jusqu'à présent inédit d'une réunion qui s'est tenue le 8 septembre 1969 entre John Lennon, Paul McCartney et George Harrison. Ringo Starr étant alors hospitalisé, ils enregistrent leurs discussions sur cassette pour les transmettre au quatrième membre. 

Nouvelle méthode de travail pour un nouvel album

Dans cet enregistrement, il est question... du nouvel album du groupe. John Lennon parle de se mettre au travail rapidement, pour sortir un prochain single à Noël. Il propose aussi une nouvelle façon de travailler en abolissant le "mythe Lennon-McCartney", faisant référence au fait que toutes les chansons sont cosignées des deux artistes même quand un seul d'entre eux a travaillé sur le titre. Lennon propose ainsi que lui, Paul et George aient droit à quatre chansons chacun sur le nouvel album, et deux pour Ringo. "Je croyais que les chansons de George n'étaient pas très bonnes jusqu'à cet album", rétorque un Paul qui a l'air fatigué (ou sous influence), selon The Guardian.

Une pique révélatrice de l'ambiance tendue dans le groupe, que John ravive encore en affirmant que personne n'a aimé la chanson "Maxwell Silver Hammer" (sur "Abbey Road"), qu'il aurait pu proposer à un autre artiste de la maison de disque fondée par les Beatles, Apple Records. Cet enregistrement ne contredit donc pas les nombreuses histoires sur les tensions entre les quatre membres du groupe, mais invalide l'idée selon laquelle les Beatles savaient, en enregistrant "Abbey Road", que ce serait l'ultime album.

Un spécialiste incontesté des Beatles

La révélation de cette information soulève toutefois des questions, car Mark Lewisohn n'est pas n'importe qui : il est le plus grand spécialiste du groupe, auteur d'une somme répertoriant et documentant toutes les séances de studio, "The Complete Beatles Recording Sessions". Il a également travaillé sur le projet Anthology des Beatles dans les années 90, à partir d'enregistrements de studio alors inédits, et est l'auteur d'une trilogie en cours, "All These Years", qui reprendra toute la vie et la carrière des Beatles.

Il affirme ainsi que cette cassette remet en question "tout ce que l'on savait sur les Beatles"... Mais "tout ce que l'on sait" vient en grande partie de lui. Depuis quand avait-il connaissance de cette cassette et de son contenu ? Il ne l'indique pas au Guardian, mais rappelle toutefois qu'il présente un spectacle dans lequel il fait écouter des extraits de l'enregistrement.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.