Après ma rencontre déterminante avec Doug Elkins, et tout au long de ces années, mon admiration et mon affection pour des danseurs issus des cités n’a fait que grandir à force de voir leur désir et leur plaisir de danser, la force de leur engagement, leur audace physique, leur volonté de progresser, leur talent d’improvisation s’appuyant sur une technique très maîtrisée et très codée, leur envie de participer à de nouvelles aventures artistiques et leur goût pour la liberté. [….]C’est ce que nous avons essayé de faire depuis 1993, avec toute l’équipe du Théâtre de Suresnes Jean Vilar , une équipe motivée et passionnée.En inscrivant le festival dans la durée, convaincu que toute forme d’art se désintéresse des catégories et des étiquettes, grâce à l’énergie et au talent des artistes, nous avons ainsi donné la possibilité aux différentes danses issues du hip hop d’être vues dans leurs diversités.Pour beaucoup de danseurs et de chorégraphes, Suresnes cités danse a constitué leur première grande aventure artistique sur une scène de théâtre. Ce festival leur a servi de révélateur et souvent d’étape essentielle dans leur parcours, leur permettant ainsi de se faire connaître partout en France et même dans le monde.

Le carrefour de la culture du 13 janvier

Angelin Preljocaj
Angelin Preljocaj © Dan Aucante
En 20 ans , nous avons accompagné la naissance de toute une génération de danseurs et de chorégraphes, issus du mouvement hip hop . Pour assurer la permanence nécessaire tout au long de l’année, nous avons inauguré, il y a 4 ans maintenant, Cités danse connexions qui est un département de notre théâtre dédié à ces artistes, avec ses studios de répétitions pour en faire un lieu de production et aussi de transmission pour les danseurs et le public. […]

Mehdi Ouachec
Mehdi Ouachec © Dan Aucante

Alors comment fêter ces 20 ans? En traçant de nouvelles pistes, en tissant de nouveaux liens, en créant de nouvelles rencontres avec ceux qui ont contribué au succès et à la notoriété du festival, en invitant des chorégraphes internationalement reconnus comme Robyn Orlin et Angelin Preljocaj , en donnant leur chance à une nouvelle génération de jeunes danseurs et chorégraphes.Avant même le début de ce festival, dans l’enthousiasme et l’élan partagé de ces belles promesses, dans les tensions inhérentes au processus de création, dans le bonheur de se retrouver ensemble, avec tous les artistes et l’équipe du théâtre, je peux témoigner de l’incroyable ferveur, vigueur et invention qui règnent déjà dans ce théâtre pour faire vivre ces danses d’aujourd’hui.Olivier Meyer

Soirée anniversaire

Il y a pièce montée et… pièce montée. Celle de la soirée d’ouverture de ce 20e anniversaire de Suresnes cités danse a tout d’un gratte-ciel pâtissier avec autant de couleurs et de saveurs quela trentaine d’artiste s qui y participent. Il y a les danseurs et chorégraphes emblématiques comme l’Américain Doug Elkins ou l’Allemand Storm que l’on a vus et suivis depuis les débuts du festival. Il y a ceux qui, de simples interprètes au début des années 90, sont devenus directeurs de centres chorégraphiques nationaux comme KaderAttou et Mourad Merzouki .Portrait de groupe en même temps que panorama de la danse hip hop, cette soirée unique dans tous les sens du terme sera composée de deux parties , réglées respectivement par les chorégraphes Sylvain Groud et José Montalvo . Bien connus du public du festival, ils ont croisé la route du hip hop à Suresnes. Pour donner un coup de chapeau à ceux qui ont fait de cette aventure artistique une histoire d’amour, de plaisir et d’invention...

B.Boy Junior
B.Boy Junior © Dan Aucante

Angelin Preljocaj création

Il a longtemps retardé le moment de passer à l’acte. Cette fois, ça y est. Pourla première fois de son long parcours,Angelin Preljocaj , directeur du Ballet Preljocaj, se confronte à la danse hip hop et va voir s’il ne se retrouve pas un peu dans ce style guerrier, offensif, déterminé. Pour cette pièce, il a sélectionné quatre jeunes hip hopeuses. Conscient de leur opiniâtreté à exister dans un milieu toujours très masculin, ce qui ne peut que plaire à cet artiste qu’est Preljocaj, il les a invitées à vivre leur rencontre comme un comptoir d’échanges de savoirs. D’un côté, une écriture contemporaine anguleuse qui attaque l’espace avec voracité ; de l’autre, des énergies hip hop qui foncent et en font voir de toutes les couleurs au corps et c’est parti pour une combinaison inédite . En ligne de mire de Preljocaj, du sur-mesure chorégraphique pour valoriser chaque interprète au plus près de son style et de sa personnalité.

Emilie Sudre
Emilie Sudre © Dan Aucante

Berki / Casadei / Li

Quels points communs entre le hip hop intériorisé de Farid Berki , l’exubérance gestuelle de Blanca Li et le lyrisme baroque de Monica Casadei ? A première vue aucun, sauf d’avoir la rage chevillée au corps et l’envie de le faire savoir.Si Farid Berki, l’homme du Nord, est une figure majeure du mouvement hip hop depuis le début des années 80, Blanca Li, l’Andalouse de Paris, et Monica Casadei, l’Italienne de Parme, surfent sur des vagues plus contemporaines et théâtrales. Avec Vaduz 2036 , pièce pour sept interprètes, Berki a voulu renouer avec ses fondamentaux, cette danse fluide et dynamique, qui fait crépiter les pieds avant d’électriser les bras et tout le corps. Branchée sur la prise électro, anciennement nommée tektonik, Blanca Li a signé un Elektro Kif (2011) avec une brochette de jeunes danseurs survoltés, pour qui danser c’est vivre. Quant à Monica Casadei, huit ans après la création de Fellini’s Road pour le festival (2004), elle propose de nouveau un duo conçu spécialement pour Suresnes cités danse autour de Rigoletto de Verdi. L’histoire d’un bouffon de cour revue pour un duo de hip hopeurs autour du thème de la résistance à la société sied au combat existentiel qui nourrit le hip hop depuis ses débuts.

Vaduz 2036 - Farid Berki / Cie Melting Spot
Vaduz 2036 - Farid Berki / Cie Melting Spot © Dan Aucante

Cités danse connexions

En 2007, Cités danse connexions ouvre ses studios de travail dédiés au hip hop sous toutes ses formes. Situé au sein du Théâtre Jean Vilar, ce pôle de création, de transmission et de diffusion soutient les jeunes danseurs et futurs chorégraphes en leur proposant des ateliers ajustés en

Cités danse connections
Cités danse connections © Dirk Korell

fonction des productions, des conférences, des studios de répétition, des sorties culturelles ou encore des conseils administratifs, permettant à chacun de développer son parcours. En réunissant un noyau de plus d’une soixantaine de danseurs , Cités danse connexions s’achemine vers la constitution de la première « troupe » hip hop permettant aux danseurs hip hop de talent et ouverts à la rencontre une plus grande reconnaissance professionnelle.Ce centre unique en son genre a vu surgir de jeunes artistes auxquels le festival Suresnes cités danse assure un tremplin et une visibilité de premier plan.Deux « programmes-maison » distinguent six artistes fidèles du lieu et repérés par le public de Suresnes.

Rencontres hip hop, Les champions du monde

Opérationchoc , pour cette soirée de clôture, avec deuxgroupes champions internationaux de la danse hip hop, deux mastodontes de la scène des battles mais aussi des théâtres. Ce talent à double détente – d’un côté, les compétitions de haut niveau où s’affrontent les danseurs de tous les pays ; de l’autre, le spectacle resserré sur une écriture et un propos thématique –, n’est pas la moindre qualité de Pockemon Crew et Wanted Posse . Née à Lyon, la compagnie Pockemon Crew manifeste une virtuosité puissante autour de motifs sociaux et politiques proches du quotidien. Leur nouvelle pièce Silence, on tourne ! regarde dans le rétroviseur pour rappeler les origines du mouvement hip hop dans les années 50 à New-York.Brandissant la force du collectif, Wanted Posse , groupe historique du hip hop apparu au début des années 90 et basé en Seine-et-Marne, rassemble plus d’une vingtaine d’interprètes de tous les âges.Dans (R)évolution, ils retrouvent leurs fondamentaux et se risquent vers de nouveaux horizons en reconduisant leur contrat de confiance mutuelle. Avec ce doublet excitant, un volet majeur de l’histoire de la danse hip hop se déploie : celle qui évolue entre théâtres et circuits underground déplaçant l’exploit hip hop vers une écriture qui lui donne tout son sens.

Pockemon Crew - La faute idéale
Pockemon Crew - La faute idéale © Homardpayette
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.