A de la Simone
A de la Simone © Radio France

Il n’a pas une voix de rocker, c’est un chanteur français dotée d’une petite voix douceà la Mathieu Boogaerts, mais aussi d’une personnalité poétique. Ses chansons semblent légères, or, quand vous êtes attentif aux paroles, elles sont vraiment profondes.

Dans « un Homme », un quadragénaire se dessine, un homme encore jeune qui se pose beaucoup de questions, se demande s’il a fait les bons choix, ne cache pas sa peine quand il en éprouve et reconnaît les névroses qui le tenaillent, pas vraiment sûr d’être à la hauteur.

Son moi chantant est un peu un Doisnel en proie à l’introspection, perturbé par les décisions adultes à prendre ou par les femmes de sa vie.

Plusieurs chansons cultivent une sorte d’énigme ou de flou volontaire. C’est à nous de mettre ce que l’on veut dans ses ellipses; ici, la douleur d’aller enterrer un frère militaire, là, la supplique d’un homme à une femme pour qu’elle le suive dans sa fuite, pourquoi, vers où ? Mystère, avec le piano d’Alexandre Tharaud.

En plus de ce nouveau disque riche en histoires non résolues, Albin de la Simone, ancien étudiant en arts plastiques, ancien pianiste spécialiste de jazz, multiplie les projets. Il a accompagné Souchon, Chamfort, chanté en duo avec Vanessa Paradis, joué dans « le soldat rose » de M, il fut le cousin Puzzle, avec l’écrivain Brigitte Giraud, il invente régulièrement un ping pong entre ses chansons et les textes de la romancière, il travaille avec des comédiens, Marie Payen, Bertrand Bossard ou chante au Musée d’art moderne de la ville de paris au milieu de tableaux de Delaunay ou de Arp.

Ce 4è disque sensible devrait sortir Albin de la Simone d’une confidentialité qui n’a plus lieu d’être.

Albin de la Simone, "Un homme", Tôt ou tard.

http://www.albindelasimone.com/

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.