"Vendredi ou les limbes du Pacifique" revisité par Romain Humeau, le chanteur du groupe Eiffel
"Vendredi ou les limbes du Pacifique" revisité par Romain Humeau, le chanteur du groupe Eiffel © Pias

Le disque de Romain Humeau "Vendredi ou les limbes du Pacifique", d'après l'œuvre de Michel Tournier, vient de paraître. L'album fait suite à la fiction diffusée par France Culture le 28 juin dernier et réalisée par Alexandre Plank. Le chanteur du groupe Eiffel nous propose ici une adaptation musicale très libre enregistrée avec l'Orchestre National de France.

Romain Huneau pendant l'enregistrement de son adaptation de "Vendredi ou les limbes du Pacifique"
Romain Huneau pendant l'enregistrement de son adaptation de "Vendredi ou les limbes du Pacifique" © Radio France / Christophe Abramovitz

Lorsque le réalisateur de France Culture Alexandre Plank, propose d’adapter musicalement un texte à Romain Humeau , son choix se porte rapidement sur Vendredi ou les limbes du Pacifique . La mission qu’il accepte consiste à imaginer un univers musicale pouvant illustrer l’œuvre majeure de Michel Tournier

Seulement voilà, lui, qui avec son groupe Eiffel avait déjà mis en musique les textes et accompagné sur scène la star Michel Houellebecq, se voit commander plus qu’une simple illustration musicale :de véritables chansons . Le défi est de taille mais Romain Humeau le contrôle avec délicatesse et se permet tout… y compris de chanter en anglais, comme sur ce titre Robinson :

La parole de Denis Lavant en charge de la narration se succède aux vagues mélodiques du chanteur compositeur. Une création où les thèmes de l’aliénation et de l’altérité sont abordés de façon parfois psychédélique . Si cette fiction pop est avant tout radiophonique, elle s’adapte parfaitement au format album. A écouter comme une grande saga estivale.

Pendant l'enregistrement de l'adaptation de "Vendredi ou les limbes du Pacifique"
Pendant l'enregistrement de l'adaptation de "Vendredi ou les limbes du Pacifique" © Radio France / Christophe Abramovitz
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.