Les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes étaient invités à composer une chanson racontant leurs aspirations, leurs rêves et leur regard sur un monde qui a tant changé en l’espace d’une année. C'est une étudiante d'Issy-les-Moulineaux qui l'emporte pour la chanson "Ça fait 20 ans que j’ai 20 ans".  

Nina Versyp
Nina Versyp © AFP / Alexandra Ackoun

"Chanter 20 ans en 21",  c’est le nom du grand concours musical pour les 18-25 ans lancé en avril par Radio France. Les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes étaient invités à composer une chanson racontant leur quotidien, leurs aspirations, leurs rêves et leur regard sur un monde qui a tant changé en l’espace d’une année.  

Didier Varrod, directeur musical des antennes, à l’origine de ce concours, en a reçu six cents. Après en avoir retenu dix, le jury composé des directeurs musicaux des différentes stations et le public (via la plateforme RiffX) ont désigné Nina Versyp, 21 ans, grande gagnante avec sa chanson Ça fait 20 ans que j’ai 20 ans

Grand sourire avenant, longs cheveux bruns, Nina Versyp reçoit dans sa colocation sur les hauteurs d’Issy- les-Moulineaux, près de Paris. C’est là qu’elle a composé Ça fait 20 ans que j’ai 20 ans pour le concours de Radio France.  

"Cette chanson, elle est venue de moi et de ma guitare qui est juste là, j’ai vraiment commencé sur le lit, là" explique la jeune artiste, "je me disais, qu’est-ce qui nous manque à nous les jeunes avec la Covid ? C’était les fêtes, les anniversaires qu’on a ratés. C’est pour cela que je dis j’ai laissé en plan mes vingt et un ans, parce qu’au final on ne me les a pas fêtés, j’étais toute seule sur mon lit !".   

J’ai laissé en plan mes vingt et un ans, parce qu’au final on ne me les a pas fêtés 

Jusque récemment cette étudiante, qui a vécu avec ses parents en Chine, aux États-Unis et en Angleterre, n’osait pas assumer sa passion pour la musique. "Même mes amis proches du collège et du lycée ne savaient pas forcément que j’écrivais des chansons" confie celle qui s’était donné cette année pour tenter sa chance : "c’est un ami qui m’a dit qu’il y avait un concours Radio France, que je devais le faire. Du coup en une semaine j’ai écris ça ! Je me suis bien arraché les cheveux pour les paroles. À quoi servent les rues, les grands boulevards si on ne les remplit pas ? J’avais vraiment cette sonorité en A que je voulais mettre et du coup c’est comme cela que ça me guide aussi dans mon écriture de paroles".  

Aujourd’hui, pas facile pour Nina de réaliser ce qui lui arrive : "dans ma tête je suis toujours dans les dix finalistes, je ne suis pas la gagnante mais je pense que ça va s’installer au fur et à mesure ! Je sens qu’il y a quelques chose qui se passe, faut que je trace ma route, que j’y aille quoi !" s’amuse Nina qui, quoiqu’il arrive, entamera en septembre un master en management à Paris Dauphine. 

AGENDA - Nina Versyp et Didier Varrod seront mardi 22 juin invités dans "Côté Club" de Laurent Goumarre.

Thèmes associés