Juin 1940 : après quelques semaines de combats acharnés, la France capitule et tombe sous le joug nazi. Le général de Gaulle ne se résigne pas et lance l'appel du 18 juin pour appeler à la résistance. Dans ce contexte dramatique, l'Afrique-Équatoriale Française, très tôt ralliée au général de Gaulle, va jouer un rôle primordial : c'est en effet Brazzaville que de Gaulle choisit pour y établir la capitale de la France libre. Il y prend plusieurs décisions politiques et militaires majeures, et noue avec cette ville des liens que le temps n'altérera jamais. En 1944, le général de Gaulle ouvre à Brazzaville une importante conférence sur l'avenir de l'Afrique. Les perspectives d'émancipation qu'il y énonce suscitent l'enthousiasme des Africains. Pour eux, désormais, de Gaulle restera "l'homme de Brazzaville".