Depuis 70 ans, la découverte des antibiotiques puis leur développement avaient suscité un grand espoir dans la lutte contre les infections bactériennes. Mais aujourd'hui, devant le développement inexorable des résistances bactériennes aux antibiotiques, les impasses thérapeutiques peuvent avoir des conséquences dramatiques. Sans compter qu'un nouveau chapitre s'est ouvert avec les risques nosocomiaux qui peuvent concerner toute personne hospitalisée. Une réplique doit être trouvée. L'une d'entre elles pourrait être celle d'une pratique abandonnée et oubliée : la phagothérapie. Il y a plus de 90 ans, bien avant l'ère des antibiotiques, les infections bactériennes faisaient des ravages et durant plusieurs décennies, la phagothérapie a semblé répondre, au moins pour certaines infections bactériennes, à cette attente. Ce traitement implique d'utiliser des phages, qui sont des sortes de virus, pour combattre les bactéries. Avec l'aide du savoir-faire de certains instituts étrangers, aujourd'hui accessible à la recherche occidentale, il n'est plus utopique de mettre cette phagothérapie au service de la médecine moderne de notre pays. Ce livre fait découvrir ou redécouvrir une thérapie éprouvée et simple, qui a longtemps été négligée au profit des antibiotiques, et qu'il est grand temps de réintroduire au vu du nombre de décès provoqués par des bactéries résistantes aux antibiotiques.