Lancée le 2 septembre, cette plateforme qui regroupe des indépendantistes catalans invente de nouveaux modes de mobilisation. Elle est notamment à l'origine du blocage de l'aéroport de Barcelone, la semaine dernière. La justice espagnole a ouvert une enquête pour terrorisme.

Des milliers de manifestants indépendantistes ont envahi l'aéroport de Barcelone, le 14 octobre.
Des milliers de manifestants indépendantistes ont envahi l'aéroport de Barcelone, le 14 octobre. © AFP / Pau Venteo / Nurphoto

C'est une organisation anonyme, un club très fermé d'indépendantistes catalans. La nouvelle plateforme Tsunami Democràtic est désormais visée par une enquête ouverte par la justice espagnole pour terrorisme. Son site internet a été fermé, et son compte sur la messagerie cryptée Telegram (350 000 abonnés) bloqué. 

Action spectaculaire à l'aéroport de Barcelone 

Qui sont les organisateurs de ce mouvement, apparu sur Twitter le 2 septembre ? Le secret est bien gardé. "Nous finirons par savoir qui est derrière ce mouvement", a promis le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska.

Lundi 14 octobre, Tsunami Democràtic a en tous cas réussi à mobiliser 10 000 personnes (selon les autorités) afin de bloquer l'aéroport de Barcelone, en réaction à la condamnation de neuf leaders indépendantistes. 110 vols ont été annulés, 115 personnes blessées au cours d'affrontements avec la police. Afin de permettre aux militants d'accéder à l'intérieur de l'aéroport hautement sécurisé, Tsunami Democràtic avait envoyé à ses membres des centaines de faux billets d'avion

Une application accessible uniquement via un parrainage 

Plutôt éduqués, férus de nouvelles technologies, les utilisateurs de Tsunami Democràtic sont en train d'inventer un nouveau mode de mobilisation. Outre son site internet et son groupe Telegram, l'organisation a mis au point une application sur téléphone portable qui permet une mobilisation rapide de milliers de membres connectés et localisés. À l'image de Unai, 23 ans. "Sur cette application, les gens mettent s'ils sont disponibles pour manifester. Tout le monde peut y accéder, à condition que quelqu'un vous y invite", détaille-t-il au micro de France Inter. 

C'est là l'originalité de Tsunami Democràtic. L'application est accessible uniquement grâce à un QR code. Il faut donc être coopté par un autre membre pour en devenir utilisateur. "Il y a deux ans, lors d'un référendum auto-organisé, la police a essayé de 'craquer' le registre des votants", affirme l'écrivain indépendantiste et défenseur de la liberté d'expression Carlos Torne. "C'est pourquoi il y a ces démarches, afin de protéger les personnes qui participent aux manifestations des interférences de la police"

"Droits, liberté, autodétermination" peut-on lire sur la page d'accueil du site internet.
"Droits, liberté, autodétermination" peut-on lire sur la page d'accueil du site internet. / capture d'écran

Pour échapper à tout contrôle, l'organisation demande à ses membres d'utiliser un VPN, un réseau privé virtuel, seul outil efficace contre la surveillance sur Internet. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.