Et si les cars Macron déviaient de leur ambition initiale : permettre à ceux qui ont du temps et peu d'argent de voyager ? On a voulu tenter le départ en dernière minute pour ce week-end du 15 août. Les trains étant pleins, les avions aussi, on a testé l'option car. Essai raté...

Avec 70 nouvelles lignes lancées en juillet, Flixbus attend pour cette année 40% de hausse de fréquentation cet été par rapport à l’an dernier.
Avec 70 nouvelles lignes lancées en juillet, Flixbus attend pour cette année 40% de hausse de fréquentation cet été par rapport à l’an dernier. © AFP / Thomas SAMSON

Aller à Nice, depuis Paris, sur un coup de tête ? Ce sera pour la prochaine fois. En s'y prenant trois jours avant - un peu tard c'est vrai - au mieux on a trouvé sur le site de Flixbus, un aller-retour à 155 euros. Des tarifs qui ne surprennent pas outre mesure les usagers en gare de Paris-Bercy où la start-up allemande est arrivée en 2015.

"Les prix montent rapidement", a pu constater Vincent, la trentaine, au moment de réserver son billet pour son week-end à Bruxelles. "Il vaut mieux ne pas trop tarder. Parce que sinon, pour certains tarifs, c'est un peu abusé". 

Même discours pour Johanna qui a "la chance d’être assez flexible avec les horaires". Parfois, elle trouve son Paris-Rennes à 10 euros. Mais il arrive aussi que celui-ci soit affiché à 50-80 euros. "Dans ce cas-là, j’abandonne et je ne les prends pas"

Voici les résultats de notre recherche d'un Paris-Nice à la dernière minute sur le site de Ouibus
Voici les résultats de notre recherche d'un Paris-Nice à la dernière minute sur le site de Ouibus © Radio France / capture d'écran du site de Ouibus

De notre côté, nous avons donc tenté le départ en dernière minute pour la Côte d’Azur en ce weekend du 15 août et sommes tombés sur quelques perles. Comme ce Paris-Nice (via… Bordeaux) affiché, mercredi après-midi, sur le site de OuiBus à 123 euros. Ou encore cet aller Massy Palaiseau/Nice, en 20 heures (!) avec correspondance à…  Toulouse, dont le prix est subitement passé de 118 à 149 euros dans la nuit de mardi à mercredi.  

Quelques tarifs relevés sur le site de Fluxbus pour notre recherche d'un Paris-Nice à la dernière minute
Quelques tarifs relevés sur le site de Fluxbus pour notre recherche d'un Paris-Nice à la dernière minute © Radio France / Capture d'écran site Flixbus

De quoi vous faire hésiter sérieusement avec le train, plus rapide, et pourtant pas donné en cette période.

Sollicité, Flixbus France se défend : "Tous les billets ne sont pas à 100-150 euros", explique son directeur adjoint, Jean Rosado. "Des billets, il en existe à 5, 10, 15 euros pour tous les cars que vous citez, mais ils reviennent aux voyageurs qui ont réservé les premiers". Autrement dit, les plus rapides sont les mieux servis. "Sans compter que ces cars qui font des boucles par Toulouse ou Bordeaux font des kilomètres en plus, ce qui rallonge la facture". Sauf que les clients qui réservent pour Nice veulent aller à Nice. Pas à Toulouse, ni à Bordeaux...

À l’entendre, Flixbus serait simplement "victime de son succès". "Comme pour toute entreprise de transports, on ne fait que s’adapter à la demande" répond encore la compagnie. "Cette demande est forte en cette période. Pour ce 15 août, nos cars sont pleins, mais il nous reste des tarifs très attractifs jusqu’à la fin de l’été avec de nouvelles destinations vers la mer que l’on a lancé cette saison. Pour le reste, si vous regardez nos prix à l’année, le car reste, à coup sûr, le moyen de transports le plus attractif sur le marché français"

Mais pour ce week-end de l’Assomption, force est de constater que ça se joue à peu de choses entre le bus et le bon vieux train. Pour un Paris-Nice aller, sans carte de réduction, mercredi soir, les prix proposés par la SNCF tournaient autour de 135 euros pour un voyage de 5H30. Des tarifs finalement pas très éloignés les uns des autres.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.