À partir du mercredi 21 juillet, la présentation d'un pass sanitaire devient obligatoire pour accéder aux salles de cinéma, théâtres, musées, ou encore grands centres commerciaux. Avant d'être privés de cinéma, beaucoup de passionnés non vaccinés se sont hâtés dans les salles obscures.

Dès le 21 juillet, en plus du masque durant la séance de cinéma, il faudra présenter son pass sanitaire.
Dès le 21 juillet, en plus du masque durant la séance de cinéma, il faudra présenter son pass sanitaire. © Maxppp / Vincent VOEGTLIN

L'éventail de sorties et loisirs va être considérablement réduit à partir du mercredi 21 juillet pour les personnes ne souhaitant pas présenter un pass sanitaire. Le QR code sera obligatoire pour accéder aux salles de cinémas, aux théâtres, musées, parc d'attractions, festivals, salles de concerts ou encore pour les grands centres commerciaux, c'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution du 12 juillet. Une décision critiquée par beaucoup d'antis vaccins et d'antis pass sanitaire, dont certains se sont pressés dans les salles obscures avant de se les voir interdire.

À Paris, dans le quartier de Montparnasse, où se trouvent de nombreuses salles, certains spectateurs ont un programme très chargé. C'est par exemple le cas de Jason : "J'ai vu 'The Father' ce matin, et j'ai trois autres films prévus aujourd'hui. J'aime beaucoup le ciné et c'est dommage de contraindre les gens au pass sanitaire pour de telles activités. Dans les cinémas, on a le masque, les gestes barrières sont respectés, il y a très peu de clusters." Jason refuse de se faire vacciner, considérant qu'il est jeune et ne présente donc que très peu de risques de tomber gravement malade. 

Les plateformes de vidéo à la demande pour compenser la privation de cinéma

D'autres, en revanche, n'ont simplement pas encore eu le temps de recevoir les deux injections; c'est le cas de Julien qui vient tout juste de prendre ses rendez-vous : "J'ai ma première dose le 28 juillet et la deuxième le 18 août. Donc je profite du cinéma avant de louper plein de films intéressants, comme 'Suicide Squad', celui que j'attends le plus." Pas question pour autant de se couper complètement du septième art, Julien sait déjà comment il va s'occuper les prochaines semaines : "J'ai Netflix, Prime Video et Disney ... Il y a de quoi regarder !" 

Mika, quant à elle, se dit "dégoûtée". Farouchement opposée au pass sanitaire, elle ne pense pas remettre les pieds dans un cinéma avant de nombreux mois. Cette passionnée à l'intention de résilier sa carte illimitée :

C'est de la culture en moins. On n'en a déjà pas beaucoup facilement accessible, c'est désolant, affligeant. La France est censée être le pays de la culture et voilà où en arrive. 

Il reste toutefois une solution pour ceux ne souhaitant pas être vaccinés : pouvoir présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures. Pour Mika, il n'en est pas non plus question : "J'ai peur de la douleur physique ! Si on m'anesthésie je veux bien, mais sinon, c'est non."

Seuls les mineurs n'ont pour le moment pas besoin de présenter un pass sanitaire. Pour les 12-18 ans, il ne deviendra obligatoire qu'à partir du 30 août.