Biographie

Abdellatif Laâbi est né en 1942, à Fès. À l’école franco-musulmane, il découvre la lecture et la langue française. Sa sensibilité se nourrit de l’observation des rues, du peuple de Fès, de la parole des conteurs et du contexte colonial. Il étudie puis enseigne les lettres françaises à l’université de Rabat. En 1965, la répression sanglante d’une manifestation de lycéens à Casablanca le pousse à s’engager politiquement. Il fonde la revue poétique Souffles, qui devient très vite un lieu de réflexion sur la situation économique et sociale du Maroc. Il adhère au Parti pour la Libération et le Socialisme, d’obédience communiste, puis en 1970 participe à la fondation du mouvement clandestin d’extrême-gauche, Ilal-Amam. Son opposition au régime lui vaut huit ans de prison. Libéré en 1980 grâce à une campagne de soutien internationale, il s’exile en France en 1985. Auteur multiforme - poésie, roman, théâtre, essai - il reçoit le prix Goncourt de la Poésie en 2009 et le Grand Prix de la francophonie de l’Académie française en 2011. Il est co-scénariste, avec Abdelkader Lagtaâ de La Moitié du Ciel , qui relate le combat de sa femme Jocelyne Laâbi durant ses huit années d'incarcération au pénitencier de Kénitra.

Bibliographie sélective

  • Zone de Turbulences (2012)
  • Rimbaud et Shéhérazade (2010)
  • Œuvre Poétique vol. I (rééd.) et II (2010)
  • Tribulations d’un Rêveur Attitré : Poèmes (2008)
  • La Poésie Palestinienne Contemporaine (2008)
  • Mon Cher Double : Poèmes (2007)
  • Chroniques de la Citadelle d’Exil (2005)
  • Le Chemin des Ordalies (2003)
  • Le Fond de la Jarre (2002) autobiographie

Site de l'auteur, Abdellatif Laâbi

Biographie de la Documentation de Radio France (février 2014)

Laurent Goumarre

99'31

Laâbi, Durringer, la culture running et Henri Demarquette en live

Création littéraire, exil, questions d’identité, devoir de mémoire, résistance, culture ...

actualités sur Abdellatif Laâbi