Biographie

Géologue français né à Marrakech, il est professeur à l'Université de Poitiers. Il effectue ses recherches dans l'équipe HydrASA, au sein de l'institut IC2MP, unité mixte de recherche de l'Université de Poitiers et du CNRS. Il a fait une remarquable découverte paléontologique en 2008 en mettant au jour avec son équipe des restes fossiles parfaitement préservés dans des sédiments âgés de 2,1 milliards d’années, la découverte de ces organismes a permis de repousser le curseur de l’émergence de la vie multicellulaire de 1.5 milliard d’années. Abderrazak El Albani a déclaré dans le quotidien Le Monde : « Nous autres scientifiques sommes parfois trop formatés par les livres. Nous avons malheureusement tous tendance à trop faire confiance à ce que nous ont appris nos professeurs. Il faut bien sûr de la connaissance, mais il faut aussi de la curiosité. Les fossiles étaient là, il fallait vouloir les voir. Si on n’arrive pas quelque part avec la volonté de dépasser le dogme, on peut piétiner des dizaines de spécimens sans s’en rendre compte et sans rien en faire. » En 2013, il a coordonné une équipe internationale impliquant plusieurs laboratoires français et a reconstitué les variations de la teneur en oxygène de l’atmosphère de la Terre au cours d’une période cruciale de son histoire : entre 2,3 et 2 milliards d’années. Les résultats montrent des fluctuations et une dynamique « en yoyo » de l’oxygène durant cette période. L'étude confirme ainsi que la période du Paléoprotérozoique, encore mal connue, a été décisive pour l'histoire de la Terre et que ces brusques variations du taux d'oxygène ont dû avoir des répercussions importantes sur la dynamique de l'évolution de la vie et de la planète.

Biographie de la Documentation de Radio France, novembre 2013

actualités sur Abderrazak El Albani