Biographie

Né à Paris en 1960, d’origine vietnamienne, Alain Buu passe son enfance entre le Vietnam et la France. En 1975, il fait partie des boat-people qui fuient les bouleversements secouant alors l’Asie du sud-est, et avec sa famille, il trouve asile en France.

Après des études supérieures d’Ingénierie, il travaille comme technicien de calcul pendant quelques années avant de franchir le pas et de se lancer dans l’aventure du photojournalisme en 1986.

Intégrant la prestigieuse agence Gamma en 1989, il acquiert ses galons de grand reporter sur le terrain de l’actualité. Parmi ses plus importants sujets, La bataille de Tora Bora en Afghanistan et La deuxième intifada en Palestine.

Depuis 2004, c’est en photographe indépendant qu’il choisit de s’exprimer afin de mener à bien un travail plus personnel et plus approfondi sur des sujets qui lui tiennent à cœur.

En 2005, il part sur les traces de Joseph Kessel en Afghanistan, d’où il ramène des photos qui, outre une publication dans Le Figaro Magazine la même année, donnent lieu, en 2007, à la publication d’un livre des photographies Sur les Pas des Cavaliers chez Gallimard.

En 2006, direction l’Afrique où il réalise un reportage sur La Pêche Sacrée au Mali, qui est publié par Paris-Match et de nombreux magazines étrangers. Ce sujet signe sa prise de conscience des problèmes liés à l’eau partout dans le monde. Et cette problématique demeure depuis le fil rouge de son travail photographique.

En 2007, retour en Afrique et à la guerre, au Tchad. Le magazine Marianne publie ses photos.

Mais, c’est en Asie, en 2008, qu’il réalise l’un de ses plus importants reportages, Les conséquences de la politique de l’enfant unique en Chine. C'est Paris-Match qui le publie sur 14 pages.

La guerre pour l’eau au Kenya, en 2009, publiée surtout à l’étranger, le conforte dans son idée que l’accès à l’eau et les conflits qui y sont liés, sont des problématique qu’il veut continuer à suivre.

Mais l’actualité internationale en Égypte l’attire à nouveau en 2011. Place Tahrir au Caire, il retrouve les sensations qui lui ont fait choisir ce métier. Il est publié dans Stern et monte un web-documentaire photo diffusé sur le site de MediaPart et dans plusieurs expositions.

En 2013, il est lauréat du Prix AFD-Polka pour son sujet : L’Inde : surpopulation et manque d’eau. Ses photographies donnent lieuà une expositionàLa Maison Européenne de la Photographie(MEP) à Paris et issu de ce reportage, le sujet _Le Gange, fleuve sacré, fleuve pollué_est publié dans le magazine Polka.

Sans s’interdire de couvrir tout autre événement, Alain Buu s’est engagé dans un sujet au long cours et souhaite continuer à travailler sur les problèmes de l’eau qui sont des problèmes majeurs pour notre avenir.

actualités sur Alain Buu