Biographie

Alain Finkielkraut est né le 30 juin 1949 à Paris. Son père, un maroquinier juif polonais, a été déporté à Auschwitz. Fils unique il entre au lycée Henri IV puis est reçu à l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud en 1969 où il obtient l'agrégation de lettres modernes 3 ans plus tard. Il a enseigné ensuite au Lycée technique de Beauvais et puis à l'Université de Berkeley entre 1974 et 1978. Depuis novembre 1989, il est professeur de philosophie et d'histoire des idées au département Humanités et sciences sociales de l'École polytechnique. Depuis 1985, il anime et produit l'émission radiophonique Répliques sur France Culture dans laquelle il aborde des sujets politiques, philosophiques ou de société. Il a également animé une émission d'opinion, Qui vive, sur la radio communautaire juive RCJ, et il collabore également régulièrement au magazine Causeur.

Alain Finkielkraut publie son premier ouvrage Le nouveau désordre amoureux en 1977 : avec son co-auteur Pascal Bruckner ils remettent en cause le mythe de la révolution sexuelle issue de mai 1968. Auteur de nombreux ouvrages sur la mémoire, la modernité et la culture contemporaine, il défend la notion d’identité, l’idée de transmission et la tradition. Il développe ses positions sur l’antisémitisme et le racisme, le multiculturalisme. Très attaché à l’éducation il défend fermement l'école de la République et dénonce les failles du système éducatif français qui conduisent à la marginalisation des enfants de l’immigration

En 1987, dans son livre La défaite de la pensée il dénonce les effets néfastes de la modernité et de la culture de masse. Sa vision critique de «la barbarie du monde moderne», le situe dans l'horizon de pensée de Hannah Arendt. Il revendique également son admiration pour Emmanuel Levinas et Milan Kundera. En 2000, il fonde avec Bernard-Henri Lévy et Benny Lévy, l'Institut d'études levinassiennes, à Jérusalem, consacré à la pensée du philosophe Emmanuel Levinas . Philosophe engagé il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands philosophes contemporains, se distinguant par son anticonformisme intellectuel. En 1992, lors de la crise de l’ex-Yougoslavie, il est l’un des premiers intellectuels à s’opposer à la grande Serbie dans son livre Comment peut-on être croate?

Bibliographie sélective

  • Le Nouveau Désordre amoureux avec Pascal Bruckner, Seuil, 1977
  • Le Juif imaginaire, 1981, Seuil
  • L'Avenir d'une négation , 1982, Seuil
  • La Sagesse de l'amour , 1984, Gallimard, Prix européen de l'essai Charles Veillon
  • La Défaite de la pensée , Paris, 1987, Gallimard
  • La Mémoire vaine, du Crime contre l'humanité , 1989, Gallimard
  • Comment peut-on être Croate ? , 1992, Gallimard
  • L'Humanité perdue , 1996, Paris, Seuil
  • Internet, l'inquiétante extase , Mille et une nuits, 2001
  • Penser le XXe siècle , École polytechnique, 2000
  • Des hommes et des bêtes , Tricorne, 2000
  • Enseigner les lettres aujourd'hui , Tricorne, 2003
  • Les Battements du monde , conversation avec Peter Sloterdijk, Pauvert, 2003
  • Au nom de l'Autre. Réflexions sur l'antisémitisme qui vient, Gallimard, 2003.
  • Nous autres, modernes : Quatre leçons (Ellipses, 2005) - Prix Guizot-Calvados 2006
  • Entretiens sur la laïcité. Avec Benny Lévy , Verdier, 2006
  • Qu'est-ce que la France, Stock, 2007
  • La Querelle de l'école , Stock, 2007
  • Philosophie et modernité , École Polytechnique, 2008
  • Un cœur intelligent , Stock/Flammarion, 2009, prix de l’essai de l’Académie française, 2010
  • Explication, conversation avec Aude Lancelin , avec Alain Badiou, Nouvelles Éditions Lignes, 2010.
  • Et si l'amour durait , Stock, 2011

Distinction

  • 1994 : chevalier de la Légion d'honneur ; promu officier le 1er janvier 2009

(Biographie de la Documentation de Radio France, octobre 2013)

Alain Finkielkraut

7'27

Alain Finkielkraut : "Le vivre-ensemble est le nom de code de l'incivilité"

Alain Finkielkraut, philosophe, est l'invité de Léa Salamé.

actualités sur Alain Finkielkraut