Le réalisateur Alain Resnais , né à Vannes le 3 juin 1922, est décédé le 1er mars 2014, à l'âge de 91 ans. Il se passionne très tôt pour toutes les formes d'art, de la photographie à la littérature, et se voit offrir à l’adolescence sa première caméra Kodak, avec laquelle il tourne quelques films en super 8 dont un Fantômas. Également passionné de théâtre, il s'inscrit au Cours Simon avant d'intégrer en 1943 la première promotion de l'IDHEC (équivalent de la Fémis), en section montage.Il commence sa carrière en tournant de nombreux courts-métrages comme Van Gogh (1948) ou Guernica (1950). Mais c’est son documentaire Nuit Et Brouillard (1955) qui le révèle.Au début de la Nouvelle Vague, sa première fiction, Hiroshima Mon Amour (1959), révolutionne les conceptions classiques de narration de l’époque. Il y expose sa problématique de la mémoire et de la destruction du récit, qu’il approfondit dans L'Année dernière à Marienbad (1961) et La Vie est un roman (1983). Cinéaste engagé, les thèmes de la guerre et de la politique sont également très présents dans son œuvre : Muriel (1963), Stavisky (1974) La Guerre est finie (Prix Louis-Delluc -1966). Il participe également au film collectif Loin du Vietnam , et au manifeste utopique L'An 01 .A partir des années 80, Resnais fait appel à un trio d'acteurs auxquels il offre, au fil des ans, des partitions subtiles et variées : André Dussollier, Pierre Arditi et sa muse, Sabine Azéma.Si, à ses débuts, il collabore avec des scénaristes tels que Duras ou Robbe-Grillet, il s’entoure au début des années 1990 d’auteurs plus "grand public". Il signe avec le couple Bacri -Jaoui, Smoking / no Smoking (1993) et On connaît la chanso n (1997).Dans les années 2000, il réalise une comédie musicale, Pas Sur La Bouche (2003) puis un autre film choral, Cœurs (2006).En 2009, Alain Resnais est sélectionné pour la sixième fois de sa carrière en compétition au Festival de Cannes pour son film Les Herbes Folle s, où il reçoit des mains de la Présidente du Jury, Isabelle Huppert, le Prix exceptionnel du Festival de Cannes. Trois ans plus tard, le réalisateur signe Vous n'avez encore rien vu , présenté en compétition du 65e Festival International du Film de Cannes 2012.

Filmographie sélective :

  • Van Gogh (1948)
  • Guernica (1950)
  • Nuit et Brouillard (1955)
  • Hiroshima mon amour (1959)
  • L'Année dernière à Marienbad (1961)
  • Muriel, ou le Temps d'un retour (1963)
  • La guerre est finie (1966)
  • Mon Oncle d'Amérique (1980)
  • Smoking / No Smoking (1992)
  • On connaît la chanson (1997)
  • Pas sur la bouche (2003)
  • Cœurs (2006)
  • Les Herbes folles (2010)
  • Vous n’avez encore rien vu (2012)
  • Aimer, boire et chanter (2014)

Biographie de la Documentation de Radio France – mars 2014. Photo © StudioCanal