Biographie

Figure majeure de la chanson française des années 1970, l’auteur-compositeur-interprète, Alain Souchon, avec son apparence nonchalante et romantique, est également acteur pou...

Figure majeure de la chanson française des années 1970, l’auteur-compositeur-interprète, Alain Souchon, avec son apparence nonchalante et romantique, est également acteur pour le cinéma.

Biographie

Né le 27 mai 1944 à Casablanca, Alain Souchon et sa famille rentrent en France lorsque l’enfant a six mois. C’est donc dans le XVIe arrondissement de Paris que se déroulent l’enfance et l’adolescence d'Alain Souchon. Peu attiré par les études et plutôt distrait, l'élève est envoyé dans un lycée français en Angleterre afin de terminer sa scolarité, mais une erreur d’inscription l’oblige à passer son baccalauréat par correspondance, tout en vivant de petits boulots.

De retour en France, il signe, en 1972, un premier contrat chez Pathé-Marconi qui publie trois 45 tours, sans succès. En 1973, il compose L’Amour 1830, une chanson romantique sélectionnée à la Rose d’Or d’Antibes, un Prix de la Critique et un Prix spécial de la Presse.

Des rencontres déterminantes

Deux rencontres lui permettent alors de faire décoller sa carrière. Bob Socquet, directeur artistique chez RCA, qui lui fait rencontrer, en 1974, le compositeur Laurent Voulzy. La collaboration avec ce dernier sera particulièrement amicale et fructueuse. Voulzy réalise les arrangements pour son premier disque Petite annonce, rebaptisé plus tard J’ai dix ans

D’autres succès suivent : Bidon (1976), S’asseoir par terre, Jamais content (1977), Toto 30 ans (1978). Le texte écrit pour Voulzy dans Rockcollection est le tube de l’été 1977. En 1983, il signe également le texte de Belle-île-en-Mer, Marie-Galante, interprété par Laurent Voulzy. Outre ce dernier, Souchon collabora aussi avec Louis Chédid et Michel Jonasz.

Le succès

En décembre 1976, premier concert  à l’Olympia, où il chante pendant trois semaines, avec un succès retentissant aussi bien auprès des critiques que du public. Il remonte sur la scène de l’Olympia à plusieurs reprises, le 20 septembre 1980, avant de partir en tournée dans toute la France, en 1995, avant de remplir le Zénith, trois soirées de suite, ainsi qu'en 2006. En 1986, il partage même une tournée avec Véronique Sanson.

Toujours impliqué dans des causes humanitaires ou sociales (concert à l’Olympia organisé au profit de l’association Sol En Si en octobre 1993, participation aux Concerts des Enfoirés en 1994, 1995, 1996 au profit des Restaurants du Cœur), Alain Souchon réalise un album pour La ligue contre le cancer. Cet album sorti en 2011 chez EMI, s'intitule, À cause d'elles, un album "à part" où il reprend des chansons d’enfance.

Un album en famille

En octobre 2019, il sort l'album Âmes fifties . Dans plusieurs chansons, le chanteur Alain Souchon, 75 ans, mesure le temps qui passe, mais il n'est jamais question du mélodrame de la nostalgie. Ses fils, Pierre Souchon et Charles Souchon, dit Ours, ont co-composé les musiques. Clément Ducol et Maxime Le Guil ont trouvé les ambiances pop orchestrées ou intimistes. 

Le 13 novembre 2020, réédition de l'album Âme fifties avec le titre inédit Jaloux du soleil, et un 2ème CD de 9 titres unplugged, mix de titres récents (Presque, Un terrain en pente...) et de classiques absolus (Foule sentimentale, Rame...).

Discographie (sélective) :

  • 1974 : J'ai dix ans
  • 1976 : Bidon
  • 1977 : Jamais content
  • 1978 : Toto 30 ans, rien que du malheur…
  • 1980 : Rame
  • 1983 : On avance
  • 1985 : C'est comme vous voulez
  • 1988 : Ultra moderne solitude
  • 1993 : C'est déjà ça
  • 1999 : Au ras des pâquerettes
  • 2005 : La Vie Théodore
  • 2008 : Écoutez d'où ma peine vient
  • 2011 : À Cause d'elles
  • 2019 : Âmes fifties

Une carrière cinématographique

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dans L'Été meurtrier (1983), réalisé par Jean Becker, il est Pin-Pon, l'amoureux inoubliable d'Isabelle Adjani. 

Filmographie  :

  • 1980 : Je vous aime de Claude Berri
  • 1981 : Tout feu, tout flamme de Jean-Paul Rappeneau
  • 1983 : L'Été meurtrier de Jean Becker
  • 1984 : Le Vol du Sphinx de Laurent Ferrier
  • 1985 : L’Homme aux yeux d'argent de Pierre Granier-Deferre
  • 1987 : Comédie ! de Jacques Doillon
  • 1988 : Jane B. par Agnès V. de Agnès Varda
  • 1990 : La Fête des Pères, de Joy Fleury
  • 1991 : Pour Ushari Ahmed Mahmoud, de Claire Denis
  • 1991 : Contre l'Oubli, de Patrice Chéreau
  • 1998 : Charité Biz’ness, de Thierry Barthes et Pierre Jamin
  • 2000 : Sans Plomb, de Muriel Téodori
  • 2019 : Je ne sais pas si c'est tout le monde, de Vincent Delerm

Récompenses  

  • 1994 : Deux victoires de la musique : meilleure chanson de l’année et meilleur artiste masculin
  • 1996 : Prix de la Sacem pour le titre, Sous les jupes des filles.
  • 2005 : Victoire d’honneur dans la catégorie Chanson originale pour la chanson, Foule Sentimentale.
  • 2020 : Victoire de la Musique de l'Album de l'année pour Âme fifties

Site officiel

Carte blanche :  "La vie ne vaut rien"  par Flavia Coelho
vidéo
3 min3 min
La carte blanche de Boomerang
Carte blanche : "La vie ne vaut rien" par Flavia Coelho 17 mai 2022 Par  France Inter
actualités sur Alain Souchon