Biographie

Alberto Giacometti est né le 10 octobre 1901 et mort le 11 janvier 1966 en Suisse. Dès l'enfance, il fréquente l'atelier de son père, peintre. Après une formation à l'école des Beaux-arts de Genève, il s'installe à Paris en janvier 1922. Il y fréquente l'atelier d'Antoine Bourdelle à l'Académie de la Grande-Chaumière à Montparnasse et emménage en décembre 1926 au 46 rue hippolyte-Maindron dans le 14e arrondissement dans un atelier exigu qu'il ne quittera plus. Un an plus tard, il expose ses premières oeuvres au salon des tuileries avant de se rapprocher des surréalistes et d'exposer à la galerie Pierre avec Joan Miro et Jean ARP. Parallèlement à son travail de sculpteur, Alberto Giacometti illustre des livres de René Crevel, Tristan Tzara et André Breton. A partir de 1935, les influences postimpressionnistes, cubistes, surréalistes et celles de l'abstraction sont derrière lui, il s'engage dans la quête de sa propre représentation du réel : c'est la naissance de son nouveau style, caractérisé par de hautes figures filiformes.

Le marchand new-yorkais Pierre Matisse expose les oeuvres de l'artiste en 1948 et 1950 qui y présente son premier Homme qui marche . En 1951, il expose à la galerie Maeght . Jean-Paul Sartre (en 1951) et Jean Genet (en 1957) écrivent deux textes de références sur le travail d'Alberto Giacometti qui représente la France à la Biennale de Venise en 1956.

Biographie de la Documentation de Radio France, le 01/03/2012

Giacometti enregistre toujours la dernière image du monde

Jean Genet