Biographie

Né en 1975 dans la région parisienne, Alexandre Kauffmann a suivi des études de philosophie à la Sorbonne, avant de rejoindre l'Institut d'Études Politiques de Paris (IEP). Il se rend en 1999 à Madagascar pour apprendre la langue de l'Île Rouge et rédige un recueil de nouvelles retraçant le destin brisé de cinq Malgaches, Mauvais Numéro (Arléa, Prix Alexandre Vialatte 2001).

Deux ans plus tard, voyage au Mozambique qui donnera lieu à un roman : Le faux-fuyant . En 2004, il rallie Bangkok pour s’infiltrer dans l’univers des backpackers , routards du nouveau millénaire. Cette enquête fera l'objet d'un récit, Travellers . Après deux autres romans – Influenza (Équateurs, 2006) et J’aimais déjà les étrangères (Grasset, 2009) –, il est envoyé comme "ghost writer " en Afghanistan pour écrire un livre aux côtés d’un lieutenant du 21ème Régiment d’infanterie de marine. L’ouvrage – Engagé (Grasset, 2011) – raconte le quotidien des militaires français en situation de guerre.

Parallèlement, il travaille comme reporter free-lance pour la presse écrite française (Géo, Le Monde, Figaro Magazine, VSD, Les Échos, Air France Magazine… ). Il a ainsi suivi les traces de Jack London dans le Grand Nord (Géo , 2006), dressé au fil d’un blog l’état de lieux de Madagascar après le coup d’État d’Andry Rajoelina (Le Monde.fr , 2010), refait l’expédition de Claude Lévi-Strauss en Amazonie (Figaro Magazine , 2010), embarqué sur le plus vieux bateau passager du monde en Tanzanie (Les Échos , 2013), ou encore exploré les rives du lac Turkana au Kenya (Géo , 2013). Il écrit également des paroles pour des groupes de musique : Chronique d’une toxine et Carte bleue pour Java (album Safari Croisière , Sony Music), Trois fées pour R-Wan (album Peau Rouge , Wagram).

En 2012, à la suite d’un reportage sur une tribu de chasseurs de babouins dans le bush tanzanien (Géo , 2011), il s’installe pour 2 ans en Afrique orientale, à Arusha. Il apprend la langue swahili et termine un récit de voyage en forme de « comédie de brousse », Black Museum (Flammarion, mars 2015).