Biographie

Né le 4 mai 1939 à Jérusalem, de son vrai nom Amos Klausner, ses parents étaient des immigrants sionistes d'Europe de l'Est. Son père, bibliothécaire, avait étudié l'histoire et la littérature à Vilnius. Le suicide de sa mère (il avait douze ans) est la source des questions qui rythment son autobiographie Une histoire d'amour et de ténèbres . Amos, sioniste de gauche, rejoint le kibboutz Houlda à l'âge de quinze ans et y demeure jusqu’en 1986.Il adopte le nom d'« Oz » qui signifie « force » en hébreu. À la fin des années 1950, il rentre dans Tsahal ; pendant la Guerre des Six Jours, en 1967, il sert dans le Sinaï et pendant la Guerre du Kippour de 1973, sur le plateau du Golan. Il étudie la philosophie et la littérature à l'Université hébraïque. Il publie son premier roman en 1966. En 1978, Amos Oz, l'un des fondateurs du mouvement "La paix maintenant" milite pour les Accords d'Oslo. Lors du conflit israélo-libanais de 2006, il appelle à un arrêt des hostilités. Professeur de littérature à l'Université Ben Gourion de Beer-Sheva, il obtient le Prix Israël de littérature en 1998. En 2005, il reçoit le prix Goethe de la ville de Francfort et en 2006, le titre de Docteur Honoris Causa de Philosophie à l'université Hébraïque de Jérusalem et le Prix Méditerranée étranger 2010. « Je compare l'hébreu moderne à l'anglais élisabéthain du seizième siècle. C'est encore un volcan en éruption. C'est un tremblement de terre, un métal à la forge. »

Bibliographie sélective

  • Entre amis , roman, trad. par Sylvie Cohen, Gallimard, 2013
  • Scènes de la ville villageoise , trad. par Sylvie Cohen, 2010
  • Vie et mort en quatre rimes , roman, trad. par Sylvie Cohen, Gallimard, 2008
  • Comment guérir un fanatique , essais, trad. par Sylvie Cohen, Gallimard, 2006
  • Une histoire d'amour et de ténèbres , roman, trad. par Sylvie Cohen, Gallimard, 2004
  • Aidez-nous à divorcer ! Israël Palestine : deux Etats maintenant , essai, Gallimard, 2004
  • L'histoire commence , essai, trad. par Sylvie Cohen, Calmann-Lévy, 2003
  • Seule la mer , roman, trad. par Sylvie Cohen, Gallimard, 2002
  • Les deux morts de ma grand-mère , essais, trad. par F. Abergel et A. Rabinovitch, Calmann-Lévy, 1995
  • Les terres du chacal , nouvelles, trad. par Jacques Pinto, Stock, 1987
  • Les voix d'Israël , roman, trad. par Guy Seniak, Calmann-Lévy, 1983Ailleurs peut-être , roman, trad. par Judith Kauffmann, Calmann-Lévy, 1971

Photo © Mariusz Kubik

Biographie de la Documentation de Radio France, le 18/02/2013