Biographie

Angelin Preljocaj est né en 1957, juste après la fuite de ses parents d'Albanie vers la France. Il commence par étudier la danse classique puis devient batteur et guitariste de rock. A vingt ans, il rejoint la danse contemporaine avec Christian Comte, Martine Chaumet puis à New-York avec Merce Cunnigham. De retour en France, il danse dans les compagnies de Quentin Rouillier et Dominique Bagouet. En 1984, sa première chorégraphie Marché noir obtient le prix du ministère français de la Culture. Il dirige depuis 1985la compagnie Preljocaj, renommée par la suite Ballet Preljocaj . En 1987 Angelin Preljocaj est lauréat du prix de « la villa Médicis hors les murs ». En 1990, il crée sur commande Roméo et Juliette pour l'Opéra de Lyon. Passionné par la danse, il déclare : " Je n'aurai jamais fini de questionner le corps, le mouvement et les passions humaines ". Ses ballets évoquent des thèmes peu explorés : l'Histoire, les héros morts pour la patrie, le travail, la sainteté, le sexe, la torture, le viol, le vide. En 1994, Angelin Prejlocaj crée Le Parc pour l'Opéra de Paris, puis, pour le festival d'Avignon, Paysages après la bataille et Personne n'épouse les méduses . Il associe à ses ballets des artistes ou écrivains comme Enki Bilal, Fabrice Hybert, Eric Reinhardt, la photographe Tran Ba Vang. Depuis 2006, Angelin Preljocaj et sa compagnie sont installés dans le Pavillon noir à Aix en Provence. Ce lieu lui permet de soutenir les jeunes danseurs et chorégraphes et rendre accessible la danse à des publics moins initiés.En 2012, Angelin Preljocaj évoque la violence sociale et le corps victime à partir de Ce que j'appelle oubli de Laurent Mauvignier. À l'occasion de Marseille-Provence 2013, il crée le ballet Les Nuits inspiré des contes des Mille et Une Nuits. Pour cette œuvre, il travaille avec Azzedine Alaïa pour les costumes, Natacha Atlas et Samy Bishai pour la musique.

Récompenses (sélection) :

  • 1992, grand prix national de la danse
  • 1996, officier des Arts et des Lettres
  • 1997, victoire de la musique.

Chorégraphies (sélection) :

  • 1984, Marché noir
  • 1986, A nos héros
  • 1987, Le petit napperon rouge
  • 1990, Roméo et Juliette
  • 1994, le Parc
  • 1997, Paysage après la bataille
  • 1998, Casanova
  • 1999, Personne n’épouse les méduses
  • 2000, MC 14/22 (Ceci est mon corps)
  • 2001, Le sacre du printemps
  • 2001, Helikopter
  • 2008, Blanche Neige
  • 2010, Siddhârta
  • 2010, Suivront mille ans de calme
  • 2012, Ce que j'appelle oubli, texte de Laurent Mauvignier
  • 2013, Les nuits

Le site officiel du Ballet Preljocaj

Photo © CC Raphaël Labbé

Biographie de la documentation de Radio-France, novembre 2013.

actualités sur Angelin Preljocaj