Biographie

Anne Sylvestre , de son vrai nom Anne-Marie Beugras, est née le 20 juin 1934 à Lyon, où elle passe son enfance. Puis elle monte à Paris avec sa famille et entame des études de lettres à La Sorbonne. Mais, très vite, attirée par le monde du spectacle, elle abandonne ses études et monte sur les planches. Elle commence à chanter à la fin des années 50 dans des cabarets : La Colombe, dans l’île de la Cité, ceux de la rive gauche, le Cheval d’Or, la Contrescarpe, puis dans les music-halls comme les Trois Baudets. Très vite, son talent est reconnu. Elle reçoit le prix de l’Académie de la Chanson Française en 1960. Au cours des années 60, elle fait des premières parties à Bobino et à l’Olympia, sort son premier 33T et est récompensée par l’Académie Charles Cros. Elle rencontre Pauline Jullien et Barbara qui seront les premières à la chanter. Georges Brassens préface son 2ème disque. Elle invente un genre en créant les Fabulettes, des chansons destinées aux enfants.

En 1968, elle quitte la maison de disques Philips pour signer chez Gérard Meys. Mais, en 1971, elle rompt son contrat et se retrouve sans producteur. Deux ans plus tard, elle remonte sur scène au Théâtre des Capucines et fonde sa propre maison de disques, Sylvestre. En 1974, sa sœur, Marie Chaix sort un livre, Les Lauriers du lac de Constance , dans lequel elle évoque l’implication de leur père Albert Beugras dans le Parti Populaire Français de Jacques Doriot pendant l’Occupation. Au cours des années 80, Anne Sylvestre continue à enregistrer et à se produire sur scène. Elle participe au Printemps de Bourges (1983), monte un spectacle, Gémeaux croisés (1987), qui tourne en France et au Québec, et participe au spectacle La Ballade de Calamity Jane (1989). En 1990, son spectacle Détour passe par l’Espagne et le Canada. En 1997, l’Olympia accueille la chanteuse pour ses 40 ans de carrière. Dix ans plus tard, c’est au Trianon qu’elle fête ses 50 ans de chansons. En 2010, elle participe à la création du spectacle Bêtes à Bon Dieu .

Anne Sylvestre a mené sa carrière sur 2 axes : le répertoire pour adultes et celui pour enfants. Si elle n’a jamais voulu produire le second sur scène, le succès remporté par le premier lui a toujours assuré un engouement très fort d’un public se renouvelant sans cesse. Artiste engagée dans ses textes, elle n’hésite à aborder les sujets brûlants de la société : la condition féminine, le viol, le mariage gay, la pauvreté

Discographie sélective

  • Porteuse d’eau, 1959
  • Vous aviez ma belle, 1963
  • Les pierres dans mon jardin, 1973
  • D’amour et de mots, 1994
  • Bye mélanco, 2007
  • Juste une femme, 2013

Site internet

Biographie de la documentation de Radio France