Biographie

À tout juste 20 ans, cette jeune musicienne et poète londonienne sort son premier album... déjà très attendu.  Après 2 EP, la jeune artiste sort un premier album acclamé de...

À tout juste 20 ans, cette jeune musicienne et poète londonienne sort son premier album... déjà très attendu. 

Après 2 EP, la jeune artiste sort un premier album acclamé de toutes parts : Collapsed in Sunbeams (Effondrée dans les rayons du soleil) paru le 29 janvier 2021, écrit et enregistré pendant le confinement, sa première tournée en Europe ayant été interrompue au début de la pandémie. En Angleterre, elle n'est pas inconnue, c'est déjà un véritable phénomène.

Un véritable phénomène

Anaïs Oluwatoyin Estelle Marinho, alias Arlo Parks, écrit des nouvelles dès l'enfance et s'intéresse à la poésie. Puis elle lit, interprète des poètes américains, notamment Chet Baker et Jim Morrison, chante ses mots, ses poèmes, et compose sur sa guitare. Son père d'origine nigériane partage avec elle ses influences jazz et sa mère franco-tchadienne née à Paris, lui apprend le français. Fela Kuti et Otis Redding font partie de la Bande Originale de son enfance ainsi que King Krule qu'elle découvre adolescente.

La jeune britannique vit encore chez ses parents et étudiait la littérature anglaise à la Fac, quand le succès lui tombe dessus à 18 ans, avec son premier titre Cola (Beatnik records) sorti fin 2018 qui, un an après, affiche plus de trois millions de flux sur Spotify. Succès confirmé l'année suivante avec deux EP dont le titre bien nommé, Super Sad Generation, enregistré chez elle au sud-ouest de Londres, et Sophie. Sa notoriété s'accélère avec Black Dog, chanson où elle veut aider une amie à sortir de la dépression, et Hurt, quand Charlie noit ses états d'âme dans l'alcool. 

Deviendrait-elle la porte-parole de sa génération ?

🎧    Arlo Parks dans la Playlist de France Inter - Jean-Baptiste Audibert

Arlo Parks chante d'une voix douce comme de la soie, mélange de soul et de spleen. Sa plume est poétique et on la sent amoureuse des mots, ces mots dont elle garde la trace dans le journal de son adolescence. Elle raconte la solitude, l'adolescence, la quête d'identité sexuelle, les moments de tristesse, la dépression mais il y a aussi l'espoir dans Hope, tout n'est pas noir. 

Sa musique, aux tonalités soul, folk et pop, a ce rythme qui sonne parfois comme une piste de Radiohead dont elle reprend le titre Creep, sans les riffs de guitare, seule au piano, et c'est une balade. Arlo Parks semble déjà avoir conquis une partie de la presse française et à l'évidence, la programmation musicale de France Inter est tombée sous le charme de sa musique...

(Mise à jour mars 2021)

actualités sur Arlo Parks