Biographie

Né le 31 janvier 1974 à Paris, Ary Abittan grandit à Sarcelles dans le Val-d’Oise. Il travaille comme chauffeur de Taxi pour gagner sa vie. Il s’auto-produit à l’âge de 18 ans dans des petits restaurants. En 1998, alors qu’il jouait dans un restaurant à Paris, il attire l’attention de l’agent Eddy Marouani qui devient son imprésario. La même année il monte sur scène pour la première fois à Paris avec son spectacle «A la folie » de Judith Elmaleh au théâtre Trévise. En 2006 Ary Abittan fait la première partie du spectacle d’Enrico Macias à l’Olympia ainsi que celui de Gad Elmaleh au Palais des sports en 2010. Parallèlement à la scène, l’humoriste joue dans des téléfilms en 2008 tels que, « La traque » de Laurent Jaoui ou « Inéluctable » de François Luciani, il joue aussi dans la Série TV « Nos années pension » sur France 2. Il participe en tant que chroniqueur aux côtés d’Arthur à l’émission « Ce soir avec Arthur » sur la chaîne Comédie et à l’émission « Vendredi tout est permis avec Arthur » sur TF1. La même année Ary Abittan fait ses premiers pas au cinéma dans le film d’Alexandre Arcady « Tu peux garder un secret ». Le déclic est arrivé en 2009 quand le père de Gad Elmaleh le découvre sur scène et conseille à son fils Gad d’attribuer à Ary Abittan le rôle de Marco, le créateur de la kippacabana », dans la comédie « Coco ». Gad Elmaleh continu sa collaboration avec le comédien en produisant son one-man-show au théâtre du Petit Palais des Glaces à Paris. En 2010, le comédien joue le rôle d’un animateur télé dans « Fatal » le premier film de Michael Youn.Ary Abittan enchaîne les salles parisiennes telles le Splendid, le Lucernaire ou le théâtre du temple. En 2007, il est à l’affiche pendant un an de son one-man- show « Happy Hanoukah ». Sur scène il incarne avec énergie des personnages gentiment cinglés, excessifs, décalés ou follement normaux auxquels il apporte une humanité qui les rend émouvants. Il explique que : « ces personnages viennent pour la plupart… de moi. Quand je les joue, je suis dans leur peau, je livre une part de moi », sans oublier sa culture sépharade, c’est avec ces termes qu’Ary Abittan définie l’humour, « L’humour juif, c’est savoir rire de soi, mais mes influences se sont aussi les Nuls ou De Funès ».Sélection de films :

  • Tellement proches d’Eric Toledano et Olivier Nakache 2009
  • La fête des voisins de David Haddad 2010
  • De l’huile sur le feu de Nicolas Benamou 2011
  • Dépression et des potes d’Arnaud Lemort 2012

En savoir plus :

Facebook de Ary Abittan >

Photo © CC Montreux Comedy Festival Biographie de la Documentation de Radio France, le 28/04/2012