Biographie

Benoît Magimel est né à Paris le 11 mai 1974 à Paris, d'un père employé de banque et d'une mère infirmière. Il décroche à 14 ans son premier rôle au cinéma dans la comédie d'Étienne Chatiliez, La vie est un long fleuve tranquille où il incarne « Momo » Groseille, un enfant issu de la bourgeoisie élevé par erreur au sein d'une famille de prolétaires. À seize ans, il décide d'arrêter ses études en quatrième pour devenir comédien. Dès lors, il côtoie les plus grands acteurs et réalisateurs français (entre autres Benoît Jacquot pour La Fille seule en 1995 et Nicole Garcia pour Selon Charlie en 2006). En 1996, il joue un voyou aux côtés de Catherine Deneuve, Daniel Auteuil dans Les Voleurs d'André Téchiné. Il devient dès lors l'un des jeunes premiers les plus sollicités du cinéma français. Il incarne successivement l'amant de Nathalie Baye dans Selon Matthieu de Xavier Beauvois et celui d'Isabelle Huppert dans La Pianiste de Michael Haneke. Sollicité par la nouvelle génération des cinéastes français, il figure au générique de La Haine de Mathieu Kassovitz et devient l’un des acteurs fétiches deFlorent Emilio Siri (Une minute de silence en 1998, Nid de guêpes en 2002 et L'Ennemi intime en 2007) et d’Olivier Dahan (Déjà mort en 1998 et Les Rivières pourpres 2 en 2004). Claude Chabrol est aussi l’un de ses réalisateurs de prédilection : il tourne pour lui dans La Fleur du mal en 2003, La Demoiselle d'honneur en 2004 et dans La Fille coupée en deux en 2007. Il affectionne aussi les rôles de composition, interprétant Alfred de Musset dans Les Enfants du siècle de Diane Kurys, ou Louis XIV dans Le Roi danse de Gérard Corbiau. Il tient le haut de l'affiche du film de l'écrivain Michel Houellebecq La Possibilité d'une île , adapté de son roman.

Acteur à la fois physique et intimiste, nuancé et intense, il est capable d'interpréter indifféremment un roi, un voyou ou un petit bourgeois. Son travail est reconnu autant dans le cinéma populaire que dans le cinéma d'auteur.

Filmographie (sélection)

Au cinéma

  • 1988 : La vie est un long fleuve tranquille d'Étienne Chatiliez
  • 1992 : Toutes peines confondues de Michel Deville
  • 1993 : Le Cahier volé de Christine Lipinska
  • 1995 : La Fille seule de Benoît Jacquot
  • 1995 : La Haine de Mathieu Kassovitz
  • 1996 : Les Voleurs d'André Téchiné
  • 1996 : 1998 : Déjà mort d'Olivier Dahan
  • 1998 : Warning de Nicolas Klein
  • 1998 : Une minute de silence de Florent Emilio Siri
  • 1999 : Les Enfants du siècle de Diane Kurys
  • 2000 : La Pianiste de Michael Haneke
  • 2000 : Le Roi danse de Gérard Corbiau
  • 2000 : Selon Matthieu de Xavier Beauvois
  • 2001 : Lisa de Pierre Grimblat
  • 2002 : Nid de guêpes de Florent-Emilio Siri
  • 2003 : Effroyables Jardins de Jean Becker
  • 2003 : La Fleur du mal de Claude Chabrol
  • 2004 : Les Rivières pourpres 2 : les Anges de l'Apocalypse d’Olivier Dahan
  • 2004 : La Demoiselle d'honneur de Claude Chabrol
  • 2005 : Les Chevaliers du ciel de Gérard Pirès
  • 2006 : Selon Charlie de Nicole Garcia
  • 2007 : Truands de Frédéric Schoendoerffer
  • 2007 : La Fille coupée en deux de Claude Chabrol
  • 2007 : 24 mesures de Jalil Lespert
  • 2007 : L'Ennemi intime de Florent Emilio Siri
  • 2008 : La Possibilité d'une île de Michel Houellebecq
  • 2008 : Inju : la Bête dans l'ombre de Barbet Schroeder
  • 2010 : Sans laisser de traces de Grégoire Vigneron
  • 2010 : Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet
  • 2010 : Mon pote de Marc Esposito
  • 2011 : L'Avocat de Cédric Anger
  • 2011 : Forces spéciales de Stéphane Rybojad
  • 2011 : Des vents contraires de Jalil Lespert
  • 2012 : Cloclo de Florent Emilio Siri

À la télévision (sélection)

  • 1989 : Pause-café (série TV, épisode "Les verres cassés")
  • 1991 : Les Ritals de Marcel Bluwal
  • 1993 : L'Instit (série TV, épisode "Les chiens et les loups")
  • 1994 : La Colline aux mille enfants de Jean-Louis Lorenzi
  • 1996 : Long cours d'Alain Tasma
  • 2008 : Résolution 819 de Giacomo Battiato

Récompenses

  • Prix Michel Simon en 1997 pour Les Voleurs .
  • Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes 2001 pour La Pianiste .
  • Prix Rémy Julienne en 2002.

(Biographie de la Documentation de Radio France, décembre 2011)

actualités sur Benoît Magimel