Biographie

Né le 7 octobre 1946 d’un père ouvrier dans l’armement et d’une mère institutrice, le chanteur Bernard Lavilliers (de son vrai nom Bernard Oulion) vit une adolescence agitée dans les cités HLM de Saint-Etienne. Quelques combats de boxe, une année d’incarcération en maison de correction, un métier de tourneur sur métaux, Bernard Lavilliers se cherche : « Je ne savais pas si je serais gangster, boxeur ou poète… » . Il rejoint à dix neuf ans son Eldorado, le Brésil, dont il revient un an après pour être incarcéré à la Forteresse de Metz en tant qu’insoumis.

En 1967, il débarque à Paris et effectue ses débuts de chanteur dans les cabarets. Son premier album sort en1968 mais c’est avec Les Poètes (1972) et Le Stéphanois (1975) que débute sa notoriété. A partir de 1976, Lavilliers connaît enfin la consécration grâce à son album Barbares , ainsi qu’un premier passage à l’Olympia en 1977 et une rencontre déterminante avec Léo Ferré. Lavilliers acquiert un bateau et part pour la Jamaïque, New York, le Brésil, l’Asie… Grand voyageur, il nous fait partager ses expériences musicales de « chanteur bourlingueur et baroudeur » à travers ses albums à succès (Stand the guetto en 1980, Carnet de bord en 2004). Il se produit à l’Olympia, au Zénith, au Grand Rex et en 2002, il reçoit le Grand Prix de la chanson française de la SACEM. Chanteur engagé de gauche, altermondialiste, contestataire militant, Bernard Lavilliers défend farouchement le métissage de la chanson française. En février 2011, il remporte la Victoire du Meilleur Album chanson de l’année avec Causes perdues et musiques tropicales. En novembre 2013 sort son album Baron Samedi.

Pour son 21è album studio, 5 minutes au paradis, Bernard Lavilliers retrouve aux arrangements et à la réalisation Fred Pallem, présent dans l’univers du chanteur depuis Causes perdues et musiques tropicales paru en 2010, Florent Marchet rencontré lors de la création du spectacle Frère animal, ou Romain Humeau, chanteur d’Eiffel, artisan de l’album Acoustique et d’une partie de Baron Samedi. Il innove également en conviant, en plus de Benjamin Biolay, les quatre musiciens de Feu! Chatterton pour officier en backing-band sur deux titres, comme au temps du Stéphanois. « J’aime changer, explique Bernard Lavilliers, les arrangements sont très classiques, pour la première fois. Il y a une logique. Par exemple, pour Charleroi, j’ai travaillé avec les jeunes de Feu! Chatterton. Ils ont ralenti la chanson, ils ont mis des sons de 1970, si je l’avais fait moi-même, on aurait dit que je me serais plagié ! ».

__

Discographie sélective :

Album studio

  • 1972 : Les Poètes****
  • 1975 : Le Stéphanois****
  • 1976 :Les Barbares
  • 1980 :O Gringo
  • 1983 : Etat d’urgence
  • 2001 : Arrêt sur image
  • 2004 : Carnets de bord
  • 2008 : Samedi soir à Beyrouth
  • 2010 : Causes perdues et musique tropicales
  • 2013 : Baron samedi
  • 2017 : 5 minutes au paradis

Album live

  • 1984 : Olympia live 1984
  • 1990 : On the road again
  • 2000 : Histoires en scène
  • 2005 : Escale au Grand Rex

DVD :

  • 2009 : Lavilliers chante Ferré

En savoir plus :

Site officiel Bernard Lavilliers

Photo : Universal music

__

__

Biographie de la Documentation de Radio France, juillet 2014

__

__

__

__

actualités sur Bernard Lavilliers

Voir plus