Biographie

Mordu de requins, Bernard Séret est biologiste marin au MNHN (Muséum national d’histoire naturelle) ainsi qu’à l’IRD (Institut de recherche pour le développement). Après avoir effectué son service militaire à Saint-Pierre-et Miquelon pour être proche de la mer et de ses poissons, il devient de 1975 à 1978 chef de projet au CNEXO (Centre National pour l’Exploitation des Océans). Il entre en 1978 à l’Orstom (Office de la recherche scientifique et technique outre-mer, organisme aujourd'hui remplacé par l'IRD). Il se prend de passion pour les raies au cours d’une mission dans l’Ile de la Réunion avant de succomber au charme des requins de Nouvelle-Calédonie, où l’Orstom détient un important laboratoire de recherches. Pionnier dans l’univers des requinologues français, Bernard Séret cherche scientifiquement à « percer les secrets de ces animaux, les plus mal-aimés des humains ». Il milite pour leur protection en créant en 1996 l’European Elasmobranch Association , réunissant une centaine de scientifiques dont le but est de protéger, faire connaître et aimer les requins, joyaux maritimes : «La disparition des requins aurait des conséquences dramatiques sur l’écosystème marin… Ne laissons pas le grand blanc disparaître du Grand Bleu ! Notre propre survie pourrait en dépendre ! ».

Invité en tant que spécialiste dans diverses missions ou explorations scientifiques l’amenant à plonger à plus de 2000 mètres de profondeur en compagnie des requins, il en conclut : « Plus je fréquente les hommes, plus j’aime les requins (les vrais !)» . Avis aux amateurs…

Bibliographie :

  • 2001 : Les requins des côtes françaises
  • 2011 : Poissons de mer de l’Ouest africain tropical

Biographie de la Documentation de Radio France, 27/12/2012

actualités sur Bernard Seret