Biographie

Né à Duluth dans le Midwest des États-Unis, en 1941, Dylan débarque à New York en 1961, déterminé à creuser son sillon dans un courant folk alors en plein essor. Inspiré par Woody Guthrie, l’audacieux Dylan est vite remarqué par Columbia Records qui, séduit par ses dons d’interprétation et son talent d’écriture, lui propose d’emblée un contrat d’enregistrement. Blowin’ in the Wind, The Times They are A-Changing ... : cette collaboration le conduira à composer les chansons les plus porteuses de la contestation sociale qui émerge alors aux Etats-Unis. Dylan, désormais idole, aspire à se libérer des pressions et des attentes que lui impose cette notoriété. Aussi, dès 1964, en même temps qu’il change de look, il fait appel aux instruments électrifiés, adopte un style musical plus agressif et chante des textes aux accents surréalistes. En 1965, au Newport Folk Festival, Dylan met de côté ses chansons folk et sa guitare acoustique, et change à jamais, dans une seconde partie de concert aussi brève que déconcertante pour ses fans, la perception du rock... Entre 1964 et 1966, les albums mythiques se succèdent : Bringing It All Back Home , Highway 61 Revisited et Blonde on Blonde deviennent de véritables manifestes, octroyant à Dylan un prestige que seul Elvis Presley avait atteint jusque-là.

actualités sur Bob Dylan