Biographie

Bonga Kuenda , de son véritable nom José Adelino Barceló de Carvalho est un chanteur angolais né en 1942 à Kipri.

Il est issu d’une famille de 9 enfants et accompagne dès 10 ans son père à la dikenza, un bambou strié gratté avec une baguette . Il quitte son pays dans les années 60 pour mener une carrière d’athlète à Lisbonne, où il devient champion du monde du 400 m sous les couleurs du club de Benfica. Délaissant la course à pieds, il devient le porte-parole de la diaspora angolaise (il prend désormais le nom de Bonga Kuenda) mais ses idées indépendantistes le contraignent à fuir le Portugal pour les Pays-Bas à Rotterdam.. Là-bas, il enregistre avec des musiciens de la communauté capverdienne un premier album Angola 72 , véritable manifeste anti-colonialiste, qui en fait immédiatement une star africaine engagée, jusqu’en Angola.. Il décide ensuite de s’exiler à Paris où un 2ème album Angola 74 , né de la même révolte, fait découvrir le semba, rythme populaire de Luanda, ancêtre de la samba brésilienne.. Mais l’indépendance de l’Angola en 1975 lui ferme les portes du succès, ses admirateurs se tournant davantage vers la musique d’Afrique de l’Ouest. Refusant tout compromis commercial , il connaît alors une traversée du désert , jusqu’en 2000 avec la parution de l’album Mulemba Xangola , produit par le label Lusafrica, qui le lance dans le sillage d’une Cesaria Evora en plein essor. Il chantera d'ailleurs avec elle en duo sur le titre Sodade . Depuis, la voix rauque et sensuelle de Bonga s'est fait connaître dans le monde entier.

Discographie sélective

  • 1972 : Angola 72
  • 1974 : Angola 74
  • 1976 : Angola 76
  • 2001 :**** Mulemba Xangola
  • 2004 : Kaxexe
  • 2006 : Maiorais
  • 2012 : Hora kota

En savoir plus :

Site my space

Photo © CC EclatDuSoleil

Biographie de la Direction de la Documentation, février 2012

actualités sur Bonga Bonga