Biographie

Boule est né en 1973. Aussitôt après, il remporte le grand prix de la chanson Georges Brassens et devient musicien professionnel. Ce qu’il a fait entre deux ? Mystère. Certains prétendent l’avoir aperçu au CMCN de Nancy tandis que d’autres assurent qu’il étudiait la guitare à l’école ALTA de Paris… On a même retrouvé ses empreintes au conservatoire d’Évreux, où des archives semblent indiquer qu’il aurait suivi les enseignements d’Arnaud Dumond, grand

maître dans l’art de pincer (notamment des cordes) jusqu’en 2002…

Puis, Boule devient chanteur, auteur-compositeur-interprète… On retrouve alors son ADM sur de nombreux festivals comme les Transmusicales de Rennes, le festival Georges Brassens, le Festival de l’impossible, le cabaret tout court, les terrasses du jeudi, voix de guitare etc…

Comme par magie, Boule multiplie ses apparitions aux 4 coins de l’hexagone : on l’a vu à Rouen, Brest, Rennes, Avignon, Albi, Millau, Le Havre, Lille, Paris etc… On le repère même sur quelques fréquences : Néo, Radio Libertaire, France Bleu, FPP, HDR, Canal B etc. ainsi que sur des compilations : I love LH, Mantes chante, Paysâme, La haute normandie fait son printemps (printemps de bourges)… Il aurait même participé à une grosse opération dénommée « compilation 20 ans de Tchernobyl » réunissant Chédid, Renaud, Tryo et d’autres. A ces occasions, Boule croise le chemin de nombreux autres monte-en-l’air dont certains deviendront des compagnons de route, des amis, voire des parrains : Nicolas Jules, Alexis HK, Miro, Romain Dudek, les têtes raides, les ogres de barback ou encore Sanseverino.

D’après nos informations, Boule serait même tombé un moment sous l’influence de Didier Super, qui tenta de le convertir aux facilités des accords à trois doigts et aux notes à la tire… Influence à laquelle il sût heureusement échapper et dont il ne reste aujourd’hui, par chance, qu’une seule chanson. En mai 2012 Boule sort un nouvel album : « Petit-fils de Fantômas ». Un titre en forme de confession ? Une autobiographie ? Un bréviaire ? 11 chansons aux sonorités énigmatiques, aux textes ciselés et à l’humour souvent grinçant, parfois noir et toujours mystérieux.