Biographie

Camille de Toledo est écrivain, docteur en littérature comparée. Il enseigne à l’Atelier des écritures contemporaines de l’ENSAV (La Cambre), à Bruxelles. Il est l’aute...

Camille de Toledo est écrivain, docteur en littérature comparée. Il enseigne à l’Atelier des écritures contemporaines de l’ENSAV (La Cambre), à Bruxelles. Il est l’auteur de Le Hêtre et le Bouleau, essai sur la tristesse européenne (2009), Vies potentielles (2010), L’Inquiétude d’être au monde (2012) et Le livre de la faim et de la soif (2017). Il a étudié l’histoire, le droit, les sciences politiques et la littérature. 

En 2004, il a obtenu la bourse de la Villa Médicis. En 2008,  il a fondé la Société européenne des auteurs pour promouvoir « la traduction comme langue. » 

En 2012, il part vivre à Berlin avec ses trois enfants après la mort de son frère, de sa mère et de son père. Engagé pour une reconnaissance juridique des éléments de la nature, il orchestre, comme auteur associé, le processus instituant des Auditions pour un parlement de Loire (2019-2020), avec le Pôle Art et Urbanisme. Il conduit également un cycle autour de l’enquête avec l’Ecole urbaine de Lyon, la fête du livre de Bron et l’European lab. Son livre, Thésée, sa vie nouvelle est paru aux éditions Verdier à la rentrée 2020. 

Dans Les potentiels du temps (2018) co-signé avec Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros, il définit sa pratique artistique, qui entrelace narration, narration documentaire et art, pour transformer les manières d’habiter sous le terme d’« institutions potentielles ». Sa recherche porte sur ce qu’il nomme la « blessure » entre les encodages humains et le monde de la nature. C’est notamment en ce sens que sa thèse de doctorat portait sur le « vertige ». (Une histoire du vertige, de Cervantes à Sebald). 

Handicapé depuis l’âge de dix-sept ans, il lutte contre la paralysie en suivant de nombreuses pratiques de méditation active et d’écoute profonde. Il a par ailleurs repris des études à l’Abraham Geiger Kolleg de Berlin auprès du rabbin Eli Reich.  

Bibliographie sélective

  • Archimondain Jolipunk ; confessions d'un jeune homme à contretemps, Calmann-Lévy, 2002 (essai)
  • L'Inversion de Hieronymus Bosch, Verticales, 2005 
  • Vies et mort d'un terroriste américain, Verticales, 2007
  • Visiter le Flurkistan ou les illusions de la littérature monde, Editions PUF, 2007 (essai)
  • Le Hêtre et le Bouleau. Essai sur la tristesse européenne, Éditions du Seuil, 2009
  • Vies pøtentielles, micro-fictions, Seuil, 2011
  • Oublier, trahir, puis disparaître, Seuil, 2014
  • Le livre de la faim et de la soif, Gallimard, 2017
  • Herzl. Une histoire européenne, 2018, Denoël Graphic  (roman graphique illustré par  Alexander Pavlenko)
  • Thésée, sa vie nouvelle, Verdier, 2020
  • Le fleuve qui voulait écrire, Les liens qui libèrent, 2021

C. de Toledo est également l’auteur d’une série radiophonique sur France Culture « Mythophonies » en 2009.

actualités sur Camille de Toledo