Biographie

Charles Berbérian est né le 28 mai 1959 à Bagdad et passe sa jeunesse au Liban. A dix-huit ans, il suit les cours des Beaux-arts à Paris. Ses premières bandes dessinées sont publiées dans des fanzines. Son style graphique est alors influencé par celui de Ralph Steadman. En 1983, Charles Berbérian rencontre Philippe Dupuy . Leur première collaboration est un hommage à Hergé pour le fanzine Band'à Part. Les deux amis, à la fois dessinateurs et scénaristes, entrent à Fluide Glacial en 1984 et commencent à travailler en duo. Ils signent Red, Basile et Gégé , puis Le journal d'Henriette , une chronique amère et tendre sur la vie d’une adolescente timide et complexée. En 1985, ils conçoivent Le petit peintre . En 1990, ils donnent naissance au personnage de Monsieur Jean dans une__ chronique humoristique de la vie quotidienne d’un célibataire parisien. En 1994, le duo raconte les dessous de leur travail commun d’auteurs de bandes dessinées dans Le journal d'un album (L'association). En 1999, le tome 4 de Monsieur Jean obtient le Prix du Meilleur Album au Festival d'Angoulême et en 2008, ils obtiennent leGrand Prix de la Ville d'Angoulême. Depuis 1996, le duo Berbérian-Dupuy publie des carnets de croquis de villes : New York, Barcelone, Lisbonne, Tanger, Istanbul, qui sont réunis en 2011 dans Artbook .

En 2012, Charles Berbérian, frère du cinéaste Alain Berbérian, signe Cinérama : un inventaire des plus mauvais films au monde.

Bibliographie Dupuy-Berbérian (sélection) :

  • 1985, Petit Peintre
  • 1987, Graine de voyous
  • 1988, Le journal d’Henriette, tome 1
  • 1991, Monsieur Jean, tome 1
  • 1991, Les héros ne meurent jamais
  • 1994, Journal d’un album
  • 2008, Bienvenue à Boboland
  • 2009, Sacha
  • 2011, Les Papapas, album jeunesse

Bibliographie Berbérian (sélection) :

  • 2011, Tombé du ciel, dessins Christophe Gaultier
  • 2012, Cinérama : une sélection des meilleurs plus mauvais films du monde

Le site de Dupuy et Berbérian :

Biographie de la documentation de Radio-France, mars 2012

actualités sur Charles Berbérian