Biographie

Oscillant entre pop suave et rock suant, Claire Lise arpente un hôtel imaginaire à la rencontre des femmes dont elle s’inspire pour évoquer la sensualité, la déchéance, l’espoir ou l’érotisme. Un

album où le cynisme flirte avec la légèreté, le sexe avec la solitude, la joie avec la détresse…

Pour La Chambre rouge , elle collabore avec le réalisateur Polérik Rouvière (Alain Souchon, Yann Tiersen, Dionysos, Boy George).

Cette rencontre insuffle la touche électro-pop-rock qui donne à cet album son caractère et ce son si personnel. Mélodies entêtantes, claviers vintages colorés, mélotrons, farfisas et boîtes à rythmes mêlées à une énergie rock, guitares électriques et batteries énervées. Le tout est parsemé des quelques notes du violoncelle de Valentine Duteil (Alex Beaupain, La Grande Sophie…) et du trombone de Daniel Zimmerman (Claude Nougaro, Sanseverino, Thiéfaine..). Claire Lise autoproduit deux albums entre 2000 et 2006. Pour les défendre elle joue dans de nombreuses salles parisiennes, puis tourne en France, en Suisse, Hollande et Belgique. Repérée par la maison Française de Washington, elle part aux Etats-Unis pour jouer ses chansons (New York, Washington DC et Baltimore). Elle y est à nouveau conviée en 2006 pour présenter son nouvel album Champagne e t tra la la signé en licence chez Tacet. Elle quittera Tacet en 2010 pour des raisons artistiques afin de préparer ce nouvel album La Chambre rouge . Après deux albums plus encrés dans une chanson f rançaise dite traditionnelle, Claire Lise libère une autre énergie corporelle et vocale plus pop-rock. Pour la chanteuse, auteur compositeur, La Chambre rouge est un tournant radical dans ses choix musicaux et dans son interprétation sensuelle et affirmée.

Photo Copyright Westergren

actualités sur Claire Lise