Biographie

Né à Nîmes, en 1923, dans une famille calviniste et bourgeoise où tous les hommes étaient des officiers, c’est la lecture de Dostoïevski qui lui apporte la révélation de la force de la fiction. Il abandonne ses études de droit pour suivre les cours de Charles Dullin au Théâtre de l’Atelier. Il devient l’assistant d’André Barsacq avant d’entreprendre ses propres mises en scène. Dans les années 60, au Théâtre Antoine, avec une troupe d’excellents comédiens (Delphine Seyrig, Michel Bouquet, Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Bernard Fresson, Pierre Brasseur…) il monte des textes d’auteurs contemporains français ou anglo-saxons comme Harold Pinter, John Osborne ou James Saunders qui remportent un grand succès. En 1968, il monte l’Amante anglaise de Marguerite Duras, un tournant dans sa conception du théâtre : Le texte crée les images. Avec la rencontre d’auteurs comme Peter Handke, Nathalie Sarraute ou Maurice Maeterlinck, dans les années 70, et, plus tard, Henri Meschonnic, il n’a cessé d’approfondir la théâtralité spécifique du langage véhiculé par le travail de l’acteur. Dans ses derniers spectacles, Brume de Dieu et La Barque le Soir d’après Tarjei Vesaas, il développe la force silencieuse du vide et de la lenteur pour faire advenir les images dans l’imaginaire du spectateur. « La force du langage réside dans son infirmité : son incapacité à dire ce qu’il veut dire. Il ne peut le dire qu’en le disant sans le dire : et c’est la poésie. »

Principales mises en scène :

  • Doña Rosita de Federico Garcia Lorca, Théâtre des Noctambules, 1952
  • Les Viaducs de la Seine-et-Oise de Marguerite Duras, Poche Montparnasse, 1963
  • La Collection et L’Amant d’Harold pinter, Théâtre Hébertot, 1965
  • La prochaine fois je vous le chanterai de James Saunders, Théâtre Antoine, 1966
  • L’Anniversaire d'Harold Pinter, Théâtre Antoine, 1967
  • L’Amante anglaise de Marguerite Duras, TNP Théâtre de Chaillot, 1968
  • Sauvés d'Edward Bond, TNP Théâtre de Chaillot, 1972
  • C'est beau de Nathalie Sarraute, Théâtre d’Orsay, 1975
  • Les gens déraisonnables sont en voie de disparition de Peter Hanke, Théâtre des Amandiers, 1978
  • Elle est là de Nathalie Sarraute, Théâtre d’Orsay, 1980
  • Grand et petit de Botho Straus, TNP Villeurbanne, Théâtre national de l’Odéon, 1982
  • Intérieur de Maurice Maeterlinck, Théâtre Gérard Philipe Saint-Denis, 1985
  • Chutes de Gregory Motton, Théâtre Gérard Philipe Saint-Denis, 1991
  • Paroles du sage d'Henri Meschonic, Théâtre National de Bretagne, 1995
  • Quelqu'un va venir de Jon Fosse, Théâtre Nanterre-Amandiers, 1999
  • 4.48 Psychose de Sarah Kane, avec Isabelle Huppert,Théâtre des Bouffes du Nord, 2002
  • Comme un chant de David d'après les Psaumes traduits par Henri Meschonic, Théâtre national de la Colline, 2005
  • Ode maritime de Fernado Pessoa, Festival d’Avignon, 2009
  • La Barque Le Soir d'après Tarjei Vesaas, CND Orléans, 2012

Bibliographie sélective :

  • Dans le désordre , propos recueillis par Stéphane Lambert, Actes Sud, 2011 Prix du Syndicat de la Critique - Meilleur livre sur le Théâtre 2012
  • La brûlure du monde , Les Solitaires intempestifs, 2011
  • Au-delà des larmes , Les Solitaires intempestifs, 2007
  • L'état d'incertitude , Les Solitaires intempestifs, 2002
  • L'ordre des morts , Claude Regy, Les Solitaires intempestifs, 1999
  • Espaces perdus , Plon, 1991

Biographie de la Documentation de Radio France, le 28/10/203

actualités sur Claude Régy