Biographie

Daniel Baremboim naît à Buenos Aires en 1942 de parents pianistes qui seront ses professeurs de piano. En 1950 la famille s’installe en Israël et tout en suivant une scolarité normale, le jeune Daniel montre ses talents de pianiste lors de concerts en Israël et en Europe. Peu à peu, il révèle son goût pour la direction d’orchestre, quand à l’âge de douze ans il rencontre Wilhelm Furtwängler. Il étudie notamment avec Igor Markevitch, Enrico Mainardi et Edwin Fischer.

En 1955-1956, il est à Paris pour étudier la composition avec Nadia Boulanger. Familier du grand répertoire classique depuis ses très jeunes années, il joue, dirige et enregistre dès les années 1960 l’intégrale des concertos et sonates de Beethoven, celle des concertos de Mozart ainsi que de nombreuses oeuvres de musique de chambre, avec sa femme la violoncelliste Jacqueline du Pré et leurs amis Pinchas Zukerman, Itzhak Perlman, Isaac Stern, Yo Yo Ma et Maxim Vengerov. De 1975 à 1989 il est à la tête de l’orchestre de Paris et il est, depuis 1992, à la tête du Staatsoper de Berlin. De 1989 à 2006 il dirige l’orchestre symphonique de Chicago et à partir de 2006 il est chef principal invité de la Scala de Milan. Sa carrière de chef ne supplante jamais celle de pianiste et Daniel Baremboim continue à enregistrer, à donner de nombreux récitals et à diriger du piano de grands concertos comme ceux de Beethoven.

En 1999 il fonde avec son ami l’écrivain palestinien Edward Saïd le West-Eastern Divan Orchestra (le nom fait référence à Goethe), un orchestre de jeunes Arabes et Juifs issus des pays du Moyen-Orient, pour promouvoir la paix et l’amitié entre les peuples par le partage de la musique. Daniel Baremboim a écrit plusieurs livres dont Une vie en musique (1992), Parallèles et paradoxes : explorations musicales et politiques (2003), __ La musique éveille le temps (2008).

Distinctions (sélection)

  • Prix de la tolérance (2002)
  • Croix fédérale du mérite (Allemagne) (2003)
  • Commandeur de la Légion d'honneur (2007)
  • Grand Officier de la Légion d'honneur(2011)

Discographie (sélection)

  • Beethoven : intégrale des concertos, Daniel Baremboim piano, Philharmonia orchestra, Otto Klemperer direction (1968)
  • Mozart : intégrale des concertos, Daniel Baremboim piano et direction, English chamber orchestra (1967/1968)

  • Brahms : sonates pour violoncelle et piano, Jacqueline du Pré violoncelle, Daniel Baremboim piano (1968)

  • Mendelssohn : romances sans paroles (1974)
  • Wolf : Goethe-Lieder, Dietrich Fisher-Dieskau baryton, Daniel Baremboim piano (1974)
  • Wagner: l’Or du Rhin, Orchester der Bayreuther Festspiel, Daniel Baremboim direction (1991)

Biographie de la Documentation de Radio France, avril 2012

actualités sur Daniel Barenboim