Biographie

Bassiste, multi-instrumentiste, compositeur et producteur, Daniel Yvinec se singularise par un parcours atypique et cosmopolite, se muant en Yvinek lorsqu’il il s’adonne à l’électronique et au mix. Cultivant une curiosité insatiable tournée vers toutes les musiques d’hier et d’aujourd’hui mais également ancrée dans la tradition du jazz, son chemin croise naturellement celui de nombreux artistes d’horizons divers avec lesquels il collabore en studio et sur scène. Parmi ces rencontres, on peut citer Maceo Parker, Tania Maria, Salif Keita, Mark Turner, John Cale, Suzanne Vega, David Sylvian, Hector Zazou, Ryuichi Sakamoto, Andy Bey, Michael Leonhart, Donald Fagen, Dead Can Dance, Magic Malik, David Fiuczynski, Wayne Krantz… Également homme de l’ombre, il se consacre à la réalisation artistique d’albums pour Brisa Roché, Nelson Veras, Stéphane Guillaume, Greg Zlap, Lilicub…

Ses projets personnels, il les conçoit avec indépendance d’esprit, en solitaire ou accompagné de talentueux acolytes. En 2002, il sort un premier disque, « Recycling the Future », manifeste électro-jazz qui lui apporte une reconnaissance internationale. Par ailleurs, il s’associe au pianiste Guillaume de Chassy avec lequel il a enregistré en 2009 un quatrième opus Songs From The Last Century conviant Paul Motian et Mark Murphy, qui succède aux trois premiers qu’ils ont cosignés : Ghost of a Song , Chansons sous les bombes avec André Minvielle et l’onirique Wonderful World dévoilant l’universalité des grands standards américains. Ces thèmes fondateurs, Daniel Yvinec ne cesse de les explorer et de magnifier leur chant à travers d’autres projets, tels Old Wine New Bottle – formule instrumentale singulière qu’il présente sur scène en 2007, où cohabitent acoustique et électronique, cristal Baschet et instruments jouets – et l’élégant The Lost Crooners , album pour lequel il s’entoure de Nelson Veras, Stéphane Galland, Médéric Collignon et Benoît Delbecq.

Parallèlement à ses activités de musicien, cet infatigable mélomane, dont l’espace vital est envahi par quelque 30 000 disques, fait partager sa passion musicale, son jugement et sa culture toujours en éveil par le biais de différents supports (radio, presse, pédagogie, sensibilisation).

actualités sur Daniel Yvinec