Biographie

Saluée dès ses débuts en 2002 par la critique et remarquée sur scène, notamment au Printemps de Bourges et au festival Alors Chante! De Montauban, Delphine Coutant, auteure compositrice interprète , a réalisé quatre albums : Alouette (2002), Comme le café empêche de s’étendre (2005), La marée (2009) et Parades nuptiales (2012).

Reconnue pour la singularité de son expression, son chemin n’en est pas moins jalonné de multiples collaborations artistiques dans les domaines de la musique, du théâtre, de l’écriture, de la danse. Elle a également une approche de la création empreinte d’un lien fort avec la nature, influencée par son activité de paludière dans les marais salants de Guérande.

A l’originevioloniste, diplômée du Conservatoire de Saint-Nazaire, Delphine Coutant accompagne depuis 1997, sur scène et sur disque, des artistes de chanson (Stéphane Winkler, Michel Boutet, Hugues Pluviôse, Kwal, Thérèse,…), ce qui lui donne très vite le goût des mots et mélodies mêlés.__ Elle s’intéresse aux expériences alliant le théâtre et la musique ; on la retrouve ainsi dans « Antigone » mis en scène par Jean-Luc Annaix du Théâtre Nuit en 2000, « Ils m’appellent tous Calamity Jane » créé avec Isabelle Grimbert en 2003, « Les Noëllet » et « Les Variations Blanquette » mis en scène par Monique Hervouët en 2010…

S’inscrivant également dans une démarche de transmission, elle est depuis 2002 chef de chœur de la chorale « Les qu’ont pas d’nom de la chanson » en Presqu’île guérandaise. Elle intervient régulièrementen milieu scolaire , proposant des ateliers d’écriture et composition de chansons. Guidée par ce plaisir du partage, elle s’investit avec passion dans les projets de territoires , et a ainsi monté en 2010 deux grandes créations collectives autour de la chanson avec les habitants des Mauges et ceux de la Presqu’île Guérandaise , baptisées « Empreintes ». Elle a dispensé également des cours à l’Université Permanente de Nantes, entre 2008 et 2010, sur les femmes auteures compositrices interprètes.

Toujours dans le plaisir de créations singulières et à la croisée des chemins, elle a monté en 2009, avec le violoncelliste Daniel Trutet , la chanteuse Maude Trutet, et trois élagueurs, le Concerto Perché , création musicale en suspension dans un arbre . Elle a travaillé également en lien avec des documents d’archives audios et vidéos , dans une création partagée en 2010 intitulée « C’était mieux demain », avec Sébastien Bertrand et Monique Hervouët sur le territoire des Mauges où les artistes s’inscrivent dans un projet de compagnonnage.

Enfin, Delphine Coutant a créé en 2010 le spectacle « Cristal », point de départ de sa collaboration avec deux autres chanteuses , Line Tafomat issue de la soul et des musiques actuelles, et Maude Trutet , spécialiste du chant arabo andalou, accompagnées par un contrebassiste, Ronan Prual . Ici le corps s’engage lui aussi dans un rapport charnel avec la musique, dans une mise en scène du chorégraphe Hervé Maigret qui vient tisser les ponts entre danse et chanson , confirmant ainsi la démarche de Delphine dans une rencontre continue avec différents domaines artistiques, et nourrissant le terreau du projet « Parades nuptiales ».