Biographie

Né le 17 avril 1974 à Nouméa, originaire de la tribu de Mérénémé, Denis Pourawa a vécu son adolescence à Canala, sur la côte est de la Nouvelle-Calédonie, dans l'effervescence culturelle et politique de la période dite des Événements où la Nouvelle-Calédonie connaît de graves tensions. Seul garçon d'une famille de cinq enfants, il grandit parmi les anciens du clan paternel, dont l'enseignement le marque. Il y voit sa première référence poétique alors que pratiquement le seul livre présent à la tribu est la Bible en xaracùù (langue de la région de Canala).À 18 ans, il écrit sa première histoire pour la jeunesse. À 20 ans, c'est par la lecture qu'il explore la pensée occidentale. Il vit cette exploration comme un choc des cultures, qui détermine sa décision d'écrire.En 2001 ilcontribue à une revue communale, puis des articles pour la revue culturelle Mwà Véé, publiée par le centre culturel Tjibaou.De 2001 à 2003, il participe à une série de formations au centre culturel Tjibaou : avec l'association Lire en Calédonie ; avec Christian Bruel sur l'écriture d'album ; avec Patrice Favaro sur l'écriture à partir de contes traditionnels. En 2003 il écrit les poèmes qui accompagnent l'exposition Entre Voir - les mots des murs de l'artiste Tokiko, également présentée au centre culturel Tjibaou. Ce parcours le conduit à écrire "Téâ Kanaké, l'homme aux cinq vies", album jeunesse illustré par Éric Mouchonnière, publié en décembre 2003.Lauréat de la bourse d'écriture de la Province Sud de la Nouvelle-Calédonie en 2005, il d'explore l'écriture théâtrale. Il a participé à la Semaine de l'Océanie, au Studio-théâtre de la Comédie française, en janvier 2006, avec une pièce courte intitulé Wâoh, l'ermite scientifique. (lehman.cuny.edu)