Biographie

Depuis les années quatre-vingt, le néerlandais Diederik Wissels est une des personnalités dominantes du monde du jazz bruxellois d’où nous sont parvenus de nombreux musiciens jazz internationalement reconnus et admirés. Diederik Wissels peut présenter une discographie impressionnante : en peu d’années, six productions individuelles et en coopération avec des vedettes du jazz international, comme le guitariste Philip Catherine et d’Isabelle Antena. Son album The Hillock Songstress (1994, CD Igloo IGL 110, distribution Fairplay) a reçu le label de distinction Choc du Mois du Monde de la Musique, le supplément spécialisé du quotidien le Monde. Il collabore avec bonheur à de nombreuses reprises avec David Linx, le chanteur jazz belge dont le talent poétique et dynamique fait de plus en plus fureur des deux côtés de l’Atlantique. A la radio, on pouvait entendre Diederik Wissels en tant qu’accompagnateur de grands musiciens comme (entre autre) Mark Murphy, Shahib Shahab, Per Goldschmidt, Ernie Wilkins, Erling Kroner, Slide Hampton, Karin Krogg, Albert Mangelsdorff et Nathan Davis. Il a également joué avec l’orchestre national de Belgique, le Quatuor de jazz de la Radio et la télévision belge (comme soliste). Des concerts l’ont emmené en tournée en Belgique, aux Pays-Bas, en Italie, en France, en Espagne, en Allemagne, en Suisse, en Pologne et aux Etats-Unis - avec son propre groupe et en accompagnant (entre autre) Chet Baker, Toots Thielemans, Philip Catherine, Bill Hartman, Junior Cook, Larry Schneider et Joe Henderson. Diederik Wissels avait cinq ans lorsqu’il touchait pour la première fois un clavier de piano. Il a terminé ses études au célèbre Berklee College of Music, à Boston, avec grande distinction. Kenny Drew (qui a joué avec Miles Davis et John Coltrane) et John Lewis (Modern Jazz Quartet) étaient parmi ses professeurs. La collaboration de Diederik Wissels avec David Linx s’avère l’une des plus fécondes du continent européen pour sortir du dilemme standards / improvisation libre