Biographie

Djalla-Maria Longa vit à Massat, en Ariège, depuis trente ans. En plus de l’éducation de ses trois enfants et de son entreprise de location de VTT qu’elle gère avec son époux, Djalla consacre son temps à l’écriture. Issue d’une famille de hippies des années 1970, ses parents s’installent dans un hameau, au cœur des montagnes ariégeoises. Ils vivent alors à l'écart de la société de consommation, sans eau courante, ni électricité. L’adolescente se rebelle contre le milieu familial qui lui « impose » une éducation et une façon de vivre dont elle ne veut pas. La jeune femme autodidacte écrit son premier livre, « Mon enfance sauvage », qui paraît aux éditions Glénat en 2011 et reçoit le prix Littérature Pyrénées 2012, au Salon du Livre pyrénéen. Elle raconte son enfance vécue en autarcie et livre un témoignage sur ces conditions de vie éloignées du confort moderne. La « Rebelle du désert » nous conduit ensuite en Jordanie, un pays que l’auteure découvre en 2007 et qui l’a profondément bouleversée. Avec son dernier roman, « Terre courage », Djalla-Maria revient sur la difficile installation de la communauté hippie du canton de Massat, et du regard porté par les Ariégeois sur les néo-ruraux installés dans sa région à partir de 1977.

Bibliographie :

  • Mon enfance sauvage, édition Glénat, octobre 2011

  • La rebelle du désert, décembre 2012

  • Terre courage, édition Glénat, février 2014

Biographie de la Documentation de Radio-France, Mai 2014

actualités sur Djalla-Maria Longa