Biographie

Édouard Guillaud est le fils du journaliste Jean-Louis Guillaud, né en 1929, créateur de la troisième chaîne de l'ORTF et ancien PDG de TF1 et de l'AFP.

Entré à l'École navale en 1973, l'Enseigne de vaisseau Guillaud sert de 1976 à 1978 à bord du patrouilleur La Paimpolaise , affecté à Papeete. Après une année à bord des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins L'Indomptable et Le Redoutable , il commande le dragueur de mines côtier Lobélia de 1979 à 1980. Lieutenant de vaisseau, il sert de 1981 à 1984, comme chef de service sur l'aviso Amyot D'Inville et sur l'escorteur d'escadre lance-missiles Du Chayla puis comme chef du service opérations de l'escorteur d'escadre lance-missiles Kersaint . Devenu officier informaticien, il participe, entre 1984 et 1987, à la conception du système de combat informatisé du porte-avions Charles-de-Gaulle . Promu Capitaine de corvette , il reçoit le commandement du bâtiment de transport léger Dumont d'Urville en 1987. Après un stage, de 1988 à 1990, à l'École supérieure de Guerre navale (ESGN) puis à l'École des applications militaires de l'énergie atomique de Cherbourg (EAMEA), le Capitaine de frégate Guillaud est officier de manœuvre du porte-avions Clemenceau de 1990 à 1992 ; puis commande l'aviso-escorteur Enseigne de Vaisseau Henry de 1992 à 1993.

Capitaine de vaisseau, de 1993 à 1997, il est nommé adjoint puis officier du "programme Charles de Gaulle" à l'état-major de la marine. En 1997, il est désigné comme commandant en second du Charles-de-Gaulle alors en construction. Il en prend le commandement de 1999 à 2001. Il est ensuite nommé adjoint pour la marine du chef d'état-major particulier du président de la République entre 2002 et 2004, date à laquelle il devient préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord jusqu'en 2006.

M.Jacques Chirac l'appelle alors comme chef d'état-major particulier du président de la République, le 4 octobre 2006, pour succéder au général d'armée Jean-Louis Georgelin (nommé chef d’état-major des armées). Il est maintenu à son poste après l'élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007. Vice-amiral d'escadre, il est élevé au rang d'amiral en décembre 2007. Il est également promu officier de la Légion d'honneur par décret du 7 juillet 2004.

Le 26 janvier 2010, il est nommé en Conseil des ministres pour succéder au général Georgelin en tant que chef d'état-major des armées (CEMA). Il prend ses fonctions le 25 février 2010. Il est le deuxième amiral nommé à ce poste, le plus élevé de la hiérarchie militaire française, après l'amiral Jacques Lanxade (1991-1995).

Installé dans le Val de Saire dans le Cotentin, il participe à la gestion de la station SNSM de Barfleur.

Dès le 19 mars 2011, il commande l'ensemble des forces armées françaises dans le cadre de l'Opération Harmattan.

Source : Wikipedia