Biographie

Enki Bilal est né en 1951 à Belgrade, d’un père bosniaque musulman (ancien tailleur du maréchal Tito), et d’une mère tchèque et catholique. Après le départ de son père pour Paris en 1956, la famille Bilal s’installe en banlieue parisienne en 1960, à La Garenne-Colombes. Le jeune Enki découvre alors la bande dessinée francophone dans les revues Pilote et Spirou, lui permettant « d’accélérer son apprentissage du français. ». Naturalisé français en 1967, il remporte un concours de BD organisé par le journal Pilote où il y publie ses premiers dessins en 1970. Enki Bilal entame par la suite une collaboration avec le scénariste Pierre Christin et publie en 1974 La croisière des oubliés , premier tome d'une trilogie fantastique suivie du Vaisseau de pierre (1976) et de La ville qui n'existait pas (1977) . Avec une « prédilection pour les sujets géopolitiques, mêlant approche journalistique et fantastique », le duo publie en 1979 Les Phalanges de l’Ordre Noir , roman graphique sur l’Espagne franquiste, puis en 1983 Partie de Chasse , une bande dessinée historique et politique, dans laquelle Tchevtchenko, un vieux révolutionnaire russe invite ses anciens compagnons à une partie de chasse à l’ours en Pologne : un « récit prémonitoire de l’éclatement du bloc de l’Est et de la fin du communisme soviétique ». Prenant « de plein fouet », la guerre en Yougoslavie au début des années 1990, Bilal couvre l’événement à sa manière en écrivant et illustrant Le sommeil du monstre , premier volet d’une série BD « où se mêlent des images écrites de l'éclatement de la Yougoslavie, "lieu" de naissance de l’auteur.

Consacré par le Grand Prix de la Ville d’Angoulême en 1987, Bilal a signé les décors du film d’Alain Resnais La vie est un roman (1990), ceux du chorégraphe Angelin Prejlocaj pour le ballet Roméo et Juliette (1990)- et a réalisé plusieurs longs-métrages, dont Bunker Palace (1989), Tykho Moon (1997) et Immortel (2004). Star du neuvième art, auteur d'une oeuvre graphique hantée par des villes ravagées et des visages marqués, le travail d'Enki Bilal a été consacré par plusieurs expositions à la Grande Halle de la Villette, au Musée de Tokyo ou la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, Aujourd'hui, un dessin de Bilal se vend « au prix d’une statue d’Hans Arp, d’une belle gouache Magritte, voire d’une statue de Niki de Saint-Phalle ».

Bibliographie sélective :

  • 1994 : Trilogie Nikopol , Humanoïdes Associés
  • 2006 : Les Phalanges de l’Ordre noir , Casterman (Avec Pierre Christin)
  • 2006 : Partie de Chasse , Casterman (Avec Pierre Christin)
  • 2007 : Monstre : l’intégrale , Casterman
  • 2008 : Exterminateur 17 , Casterman (avec Jean-Pierre Dionnet)
  • 2009 : Animal’z , Casterman
  • 2012 : Les fantômes du Louvre , Futuropolis.

Site de l’auteur : http://enkibilal.fr/

Biographie réalisée par les Services de Documentation de Radio France le 08 janvier 2013

actualités sur Enki Bilal

Voir plus